PARTAGER

L’Ecole nationale des postes veut s’ouvrir de nouvelles perspectives, surtout depuis la suspension du concours direct. Elle fait face au défi du numérique qu’elle est loin encore d’avoir relevé.

L’Ecole nationale des postes, sise à Rufisque, doit inclure des modules généraux à l’intention d’apprenants non issus de la poste. C’est l’idée émise jeudi par le directeur de l’établissement en charge de la formation des postiers. «Aujourd’hui, on n’enseigne que les matières professionnelles pour les postiers, hormis quelques modules généraux comme le management, le droit fiscal et le droit social, alors que les modules dispensés dans des instituts de Dakar peuvent être dispensés ici pour des étudiants qui ne seront pas des postiers, moyennant le payement d’un montant», a expliqué El Hadj Malick Dia pour qui cela va soulager au plan social les nombreux étudiants qui quittent quotidiennement Rufisque pour la capitale. «C’est la raison pour laquelle nous avons demandé à obtenir un agrément du ministère de l’Enseignement supérieur pour pouvoir nous aussi dispenser ces matières là et ces filières», a souligné M. Dia. «Nous avons un potentiel en matière d’infrastructures qui n’est pas exploité», a-t-il ainsi argumenté. Il s’est exprimé en marge de la cérémonie de sortie de la 50ème promotion forte de 47 récipiendaires, composés de 10 contrôleurs, 12 agents techniques et 25 préposés. «C’est une promotion particulière puisque depuis quelques années nous avions arrêté les formations. Le recrutement direct n’a jusqu’à présent pas été repris», s’est-il réjoui à ce propos. «Nous sommes à l’ère du numérique. Nous avons un challenge, à savoir essayer de nous adapter face aux mutations qui touchent notre secteur, principalement le courrier. Nous avons le devoir de relever ces défis pour pérenniser notre action qui est d’assurer le service publique», a noté pour sa part Aminata Fall, sortie major de la section des contrôleurs. Mory Ndiaye Ba, directeur de la Poste et représentant de la marraine le ministre Ndèye Tické Ndiaye à la rencontre, a exhorté les récipiendaires à s’inscrire dans la volonté d’adapter la Poste au contexte du numérique qui se pose comme un défi majeur à relever.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here