PARTAGER

Plusieurs organisations dont Ld-debout, Senegaal bi nu bëgg, Fsd/Bj, Mpr, Ads/Garap, Leneen ak Neneen ont mis sur pied l’Initiative politique citoyenne (Ipc)-Fippu-Alternative citoyenne. Le député Cheikh Bamba Dièye, Souleymane Guèye Cissé, Bruno D’Erneville sont entre autres les signataires d’un communiqué intitulé «Appel». «Notre Initiative politique citoyenne (Ipc) est lancée par des personnalités individuelles et des membres de mouvements citoyens, d’organisations de la Société civile et de formations politiques qui ont engagé des concertations en vue de créer une vaste plateforme politique pour une alternative véritable», ont-ils fait savoir dans le document. Ce, expliquent-ils, pour «réaliser une ‘’alternative de rupture’’ productrice d’un nouveau système politique, à la place des deux alter­nances trahies, qui se sont inscrites dans la continuité de la mauvaise gestion et de la patrimonialisation de l’Etat». Après avoir listé les «maux» qui gangrènent le pays et parmi lesquels «une vision du développement basée sur de mauvais choix économiques, l’assujettissement des choix de politiques nationales aux intérêts étran­gers, les attaques contre les droits et libertés des citoyens», les porteurs de ce projet proposent «un changement profond». Il s’agira, pour ce faire, d’abord de «mettre en place des institutions crédibles, équilibrées et dignes d’un authentique Etat de droit», puis de «restaurer les valeurs républicaines et approfondir la démocratie pour plus de libertés, de droits et de responsabilités reconnus aux citoyens». Du choix du candidat à présenter pour la Présidentielle, l’Ipc va, selon le document,  procéder à «l’identification et la désignation d’une équipe intergénérationnelle» à partir de laquelle sera «sélectionné le candidat présidentiel».
abndiaye@lequotidien.sn  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here