PARTAGER

«Pour ce qui est du retrait des cartes Cedeao, nous avons un bon taux de retrait des cartes biométriques puisque Rufisque en est à plus de 65%. A ce jour, nous avons reçu de la part du ministère plus de 98 mille cartes dont les 68 mille ont été distribuées.» Cette annonce a été faite hier vendredi par le préfet de Rufisque, Baye Oumy Guèye, qui présidait une réunion de préparation des élections dans le département où la compétition à la députation se fera autour de 35 listes. Il est encore ressorti de cette réunion à laquelle a participé le président de la Commission électorale départementale autonome (Ceda), des autorités de l’Administration territoriale et des plénipotentiaires des partis et coalitions en compétition que «la carte électorale a fixé un nombre d’inscrits de l’ordre de 242 mille 939 répartis dans 486 bureaux de vote et dans 96 lieux de vote». Alors que l’autorité déconcentrée a soutenu l’existence d’un «bon taux de retrait des cartes biométriques», les chiffres ne manquent pas de soulever des inquiétudes à un mois des élections législatives. En fait, il ressort de cette déclaration du préfet que plus de la moitié des cartes biométriques ne sont pas encore disponibles : 98 mille reçues par la commission pour 242 mille 939. Un taux de 37% alors. La situation ne semble outre mesure pas inquiéter l’autorité. «J’ai espoir qu’avant le jour du scrutin, toutes les cartes  seront remises. Nous travaillons avec la Daf pour recevoir le maximum de cartes afin de les mettre à la disposition des électeurs. Ainsi, le ministre nous a demandé de démultiplier les commissions afin de faciliter le retrait des cartes aux cito­yens», assuré le préfet Guèye sans avancer de chiffre sur le nombre de commissions de retrait actuellement fonctionnelles.
abndiaye@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here