PARTAGER

En fonction depuis quelques mois, Dr Cheikh Bécaye Niasse ambitionne de rehausser considérablement le niveau de l’hôpital. «Notre défi est d’en faire un hôpital de niveau 2 voire même 3. Pour ce faire, le projet stratégique 2017-2021 est en gestation. Toutes les personnes sont interpellées pour la définition des objectifs stratégiques afin que l’offre des soins, de même que la qualité des infrastructures  soient des meilleures», a-t-il assuré mardi en marge de la réception d’une ambulance médicalisée. Une vision «d’anticipation» que partage le préfet Baye Oumy Guèye qui a souligné l’importance stratégique de l’hôpital Youssou Mbargane Diop. «Il y a un boom démographique noté avec l’autoroute à péage et l’hôpital (Youssou Mbargane) est la première structure d’accueil des victimes d’accidents évacuées par les sapeurs-pompiers», a fait savoir le préfet du département. « Il y a beaucoup à faire pour maintenir Youssou Mbar­gane Diop. Avec la construction d’un nouvel hôpital à Diam­niadio il s’avère nécessaire de mettre la structure à niveau. L’Etat l’a bien compris et a anticipé ; tout a déjà été budgétisé», a estimé le préfet.   «Tout ce qu’il faut sera fait pour qu’il soit d’un meilleur niveau», a assuré pour sa part Youga Sow le directeur de la Sococim qui s’est ouvert au directeur de la structure de santé dans le cadre du projet 2017-2021 voulant faire de Youssou Mbargane Diop une structure phare dans la carte sanitaire du pays. Dans cette dynamique que veut insuffler Dr Niasse, la Sococim Industries est venue apporter sa pierre en dotant l’hôpital d’une ambulance neuve. Ce qui, après l’ambulance offerte par le ministre de la Santé et celle du footballeur professionnel Makhète Diop, vient grossir le parc automobile. «Pas une ambulance de trop. Cet outil va renforcer le dispositif et allonger la durée de vie de la logistique roulante», s’est réjoui Cheikh Bécaye Niasse, directeur de la structure sanitaire qui a assuré d’une moyenne de «3 sorties quotidiennes» pour les ambulances de la structure. «Le contexte qui nous réunit aujourd’hui c’est une ambulance de 28 millions. Nous avions eu à refaire le mur de clôture et d’autres actions lors de la campagne contre Ebola», a dit  Youga Sow directeur de la Sococim Indus­tries donateur du jour. «C’est de la Responsabilité sociétale d’entreprise (Rse) de proximité, nous nous y mettons de façon volontaire mais pour des acteurs responsables», a encore fait savoir M. Sow, dirigeant à l’occasion une forte délégation de l’usine de ciment.
  abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here