PARTAGER

Souleymane Ndoye ne sera reconduit candidat de l’Apr aux Législatives que s’il y a consensus. C’est la condition des hommes de Homère Seck qui précisent que d’autres Apéristes sont aussi «députables».

Le vœu de l’Alliance républicaine pour la citoyenneté (Arc) de Badara Mamaya Sène de voir Souleymane Ndoye être reconduit à la tête de la liste départementale pour les Législatives ne fait pas l’unanimité au sein du parti présidentiel. «Ça peut être autour de lui (Souleymane Ndoye), comme ça peut être autour d’un autre. Nous n’avons pas de fixation pour le moment sur un tel ou un tel autre profil. Nous sommes tous de potentiels députables», a avisé dimanche Ibrahima Gagna Cissé. S’ex­primant en marge d’un meeting organisé à la devanture du siège de l’Apr au quartier Mérina (Rufisque Est), ce lieutenant de Abdourahmane Homère Seck affirme que dans tous les cas, leur camp aura son mot à dire en ce qui concerne les investitures. «Celui que le parti va investir sera notre candidat, mais il faut quand même ne pas perdre de vue le fait que notre voix va aussi compter (…) Si nous avons des candidats, nous allons les proposer et en discuter jusqu’au consensus. Et une fois celui-ci trouvé, nous allons suivre la voie qui sera tracée par le parti», a-t-il dit. Pour lui, quoi qu’il en soit, il s’agira de «respecter la ligne directrice édictée par le parti en concertation avec la coalition Benno bokk yaakaar». M. Cissé estime, en effet,  que c’est la seule façon de parvenir à «assurer une majorité confortable à l’As­semblée nationale». Et d’ajouter : «Il faut que cette approche soit le credo de tout un chacun  pour qu’il n’y ait pas de chantage et qu’on sache raison garder lorsque le parti aura fait son choix. Cela devra être la posture de tout militant discipliné.»    abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here