PARTAGER

«Nous sommes chargés de former le Sénégalais de demain. Ce citoyen de demain nous ne pouvons le former dans la tricherie.» Cheikh Dione, inspecteur d’académie (Ia) de Rufisque, a fait cette déclaration jeudi lors d’une conférence du Centre académique d’orientation professionnelle et scolaire (Caops) à l’intention des  futurs bacheliers ainsi que de leurs frères devant passer le Bfem. M. Dione réagissait ainsi par rapport à la fuite constatée lors de la composition du second semestre. Pour ces épreuves harmonisées pour tous les établissements publics de la circonscription administrative, celle d’anglais s’était retrouvée avant le jour de la composition entre les mains de potaches. Une situation qui avait obligé un renvoi de la composition  de deux jours  et à un changement de l’épreuve. Au premier semestre aussi, un cas similaire portant sur l’épreuve de mathématiques avait été constaté. Suffisant donc pour mener le combat contre ce fait dont la récurrence commence à inquiéter. «Nous avons mis en place une commission d’enquête en nous appuyant sur le comité académique du contrôle  interne qui a auditionné les agents supposés impliqués dans cette fraude», a fait savoir M. Dione. «Actuellement, la question est de savoir s’il y aura des sanctions administratives ou pénales (…) en tout cas nous sommes prêts à aller jusqu’au bout pour lutter contre ces pratiques et éradiquer la tricherie dans l’académie de Rufisque», a-t-il poursuivi, tout en affirmant développer de nouvelles stratégies pour mieux protéger les épreu­ves. «Nous allons verrouiller le circuit. Renforcer la sécurité au niveau du trajet des épreuves mais aussi écarter la mauvaise graine», a-t-il proposé en ce sens. Revenant sur l’objet de la rencontre l’Ia de Rufisque d’affirmer : «Cette conférence est venue compléter tout le travail effectué durant toute l’année scolaire. Si on ne l’avait pas organisée,  il y aurait eu un manquement.» La rencontre visait à armer «psychologiquement»  les candidats au Bfem et au baccalauréat en leur inculquant des «conseils dynami­ques» pour éviter le stress, la fraude, l’usage d’excitants et de drogue qui amenuisent les chances de réussite à l’examen.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here