PARTAGER

Le coordonnateur du parti présidentiel à Rufisque Est, Meïssa Ndaw Wade, accuse certains de ses frères de parti de mener de «l’agitation stérile» en enrôlant pour leur compte personnel, des militants  déjà membres de l’Apr. «Certains militants agissent de manière maladroite ici, à Rufisque, et cette pratique n’est d’aucun apport pour le parti», a-t-il déclaré samedi lors d’une rencontre avec ses militants. Se voulant plus explicite, M. Ndaw de poursuivre : «Il ne sert à rien d’aller débaucher pour son compte les militants d’un autre responsable du parti. Ce qui est souhaitable, c’est de pêcher dans les eaux de l’opposition plutôt  que dans celles du parti pour éviter des querelles intestines (…). C’est dans cette dynamique que l’on pourra massifier le parti et ainsi assurer un second mandat au Président Macky Sall.» Même s’il s’est abstenu de citer le moindre responsable sous ce registre, le Pca de la Société de gestion des pôles urbains (Sogip Sa) a procédé à la philosophie par l’exemple. Lors de la rencontre politique, des militants de la formation de l’opposition Bëss du niakk ont, grâce à M. Wade, fait allégeance à l’Apr. «Votre engagement pour donner la victoire au Président Macky Sall dès le 1er tour n’est plus à démontrer. Nous sommes rassurés du travail remarquable que vous êtes en train d’abattre», a salué le coordonnateur départemental Omar Guèye. Outre le débauchage de membres de l’opposition, le coordonnateur de l’Apr à Rufisque Est a affirmé porter sa seconde cible sur les primo inscrits. «Les jeunes âgés de 18 à 22 ans constituent 3 millions de l’électorat. Ils sont un maillon fort à ne pas négliger ; d’où mon engagement à aller à leur rencontre pour assurer la réélection du Président Macky Sall au soir du 24 février 2019», a-t-il fait savoir.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here