PARTAGER

Daouda Niang, maire de la ville, et Alioune Mar, maire de Rufisque Ouest, se sont retrouvés. M. Niang, 47ème de la liste nationale, et une frange de la formation libérale dont la seconde sur la liste départementale de Wattu senegaal, Ngoné Ndioum Guèye, avaient ouvertement refusé de s’investir pour les Législatives après le choix porté sur M. Mar comme tête de liste départementale. Une divergence entre les deux camps entamés lors du renouvellement des structures du Pds pendant lesquelles chacun des deux responsables montait de son côté ses propres comités.
Les deux responsables libéraux ont promis samedi dernier de travailler «main dans la main» pour optimiser leurs chances aux Législatives. «Ce qui nous unit est plus important et nous allons mobiliser toutes les forces pour la victoire de notre coalition», a fait savoir Daouda Niang, dans l’amphithéâtre de l’Efi plein à craquer. Des propos du «grand frère» que l’édile de Rufisque Ouest a accueillis avec enthousiasme. «Nous sommes une grande famille. Et unis, nous gagnerons ces élections dans le département», a affirmé M. Mar.
Cette unité retrouvée serait le gage d’une victoire aux Législatives, à en croire Djibril Faye, 3ème adjoint au maire de Bargny et porte-parole du jour. «Avec cette cohésion retrouvée, on est sûr que la victoire va revenir à la coalition Wattu senegaal», a-t-il soutenu en donnant rendez-vous au jour des élections. «Le jour du 31 juillet, on saura qui est qui», a laissé entendre le Libéral.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here