PARTAGER

L’Association pour la défense de l’environnement et des consommateurs (Adec) a donné l’opportunité jeudi à la Commission de protection des données personnelles (Cdp) de poursuivre sa mission de sensibilisation auprès des populations. «La Cdp a initié la sensibilisation depuis le début de ses activités, aussi bien au niveau des établissements scolaires que des associations comme c’est le cas aujourd’hui», a magnifié Siradio Ba de la Cdp, faisant savoir que l’exercice requiert des moyens. «Les moyens, c’est l’Etat qui les donne. C’est vrai qu’il a d’autres préoccupations, mais la protection des données personnelles  doit être centrale. Il n’y a aucun domaine où on n’a pas besoin de données personnelles», a-t-il enchaîné. Un peu plus tôt au cours de la conférence, Siradio Ba avouait : «Des fois, on commence une campagne de sensibilisation et faute de moyens suffisants, on est obligé d’arrêter à mi-parcours (…) L’Adec nous a donné aujourd’hui l’opportunité d’échanger avec les populations sur les dangers du numérique. Les lois ne sont pas votées uniquement pour Dakar. On aimerait aller à Tambacounda, Kédougou et dans toutes les autres villes du pays, mais les moyens nous manquent.» La protection des données personnelles requiert une importance capitale ; d’où l’intérêt de la sensibilisation. «Au Sénégal, il n’y a pas une culture de protection des données personnelles. Il fallait que la Cdp puisse sensibiliser sur les enjeux et les risques liés au numérique. Les données personnelles sont considérées comme le pétrole de l’économie numérique et n’oublions pas que le droit de leur protection est fondamental», a assuré M. Ba. Le président de l’Adec, Maguette Fall, qui a donné l’occasion aux populations de se mettre à niveau sur des questions impactant directement leur vécu, aurait aimé voir l’Artp participer à la rencontre qui s’est tenue au Cnfa. «On avait invité l’Artp. Et compte tenu de certains impairs, ils n’ont pu venir», s’est-il désolé. Il a par ailleurs témoigné sa satisfaction quant à la participation des populations à cette rencontre sur le thème «Rendre les marchés du numérique plus équitables». L’Adec procédait jeudi, en décalé, à la célébration de la Journée mondiale des droits du consommateur, calée au 15 mars.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here