PARTAGER
Oumar Gueye, maire de Sangalkame.

La suppression des villes, annoncée par le ministre des Collectivités territoriales, est très mal perçue à Rufisque, ville concernée par cette mesure. Un concert de protestations s’en est suivi, notamment à travers les réseaux sociaux, depuis l’annonce de Oumar Guèye. Mardi, c’était au tour de la Fédération départementale du Parti démocratique sénégalais (Pds) de se faire entendre sur la question. «Des préoccupations purement politiciennes sous-tendent cette annonce», selon Issa Paye, responsable libéral à Rufisque-Nord et porte-parole du jour. «Nous donnons rendez-vous dans les jours à venir pour exprimer clairement la position politique argumentée techniquement», a-t-il ainsi annoncé. Les 12 sections du département étaient en réunion en perspective des opérations de vente des cartes et de renouvellement des structures de base du parti. Ils ont renouvelé leur confiance au Président Abdoulaye Wade tout en saluant le choix porté sur le maire Daouda Niang au poste de secrétaire général adjoint, rapporteur du Collège des secrétaires généraux. Une nomination qui, selon les Libéraux de Rufisque, va donner un nouveau souffle au parti dans la ville. «La fédération s’engage dans la direction indiquée pour l’orientation et l’animation du parti, seules alternatives possibles face au régime qui a fini de montrer ses limites objectives dans la prise en charge des préoccupations élémentaires des Sénégalais», a indiqué M. Paye. Il a exhorté, lors de la rencontre qui s’est tenue au siège du parti en présence des différents responsables du département, à se regrouper «autour de l’essentiel» pour les opérations à venir. «Les renouvellements doivent se dérouler dans un cadre de fraternité et d’unité de tous les responsables, militants et militantes», a-t-il expliqué.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here