PARTAGER

La Convergence patriotique pour la justice et l’éthique (Cpje) veut amener des propositions concrètes contre l’urbanisation à outrance qui entrave l’activité horticole dans la zone des Niayes. «Une fois à l’Assemblée nationale, on va faire de sorte que les terres de Rufisque soient préservées pour pérenniser l’activité horticole qui fait vivre la majorité de la population de la zone», a plaidé à Kounoune (commune de Bambylor) Demba Diop Sy qui était en tournée mardi dans le département. «Avant d’octroyer le moindre carré pour des logements, on insistera pour les espaces destinés à l’agriculture», a poursuivi la tête de liste nationale de la Cpje. «Une agriculture sans la zone des Niayes, cela veut dire que le maraîchage n’existe pas au Sénégal. Cette zone est la meilleure terre de l’Afrique de l’Ouest et c’est le ministre de l’Agriculture, Pape Abdoulaye Seck, qui l’a dit. Il faut donc préserver ces terres-là par une législation (…) Il faut que le Parlement sécurise cet acquis de notre pays», a précisé Ngoné Ndoye, 2ème de la liste de la Cpje. «C’est depuis l’Etat central que l’on donne des terres à des organisations ou des associations, mais toujours pour une vocation d’habitation», a fait savoir l’ancien ministre des Sénégalais de l’extérieur. Un message d’espoir que les populations de la localité ont accueilli avec joie. «Nous sommes des agriculteurs et vivons de cette activité depuis plus de quarante ans. Toute personne nous annonçant une aide pour la préservation de nos terres ne peut qu’avoir notre soutien», a dit un des cinq orateurs.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here