PARTAGER

Une randonnée pédestre pour sensibiliser les populations sur les polyarthrites. C’est ce qu’organisent le dimanche 17 décembre,  le service départemental des sports de Rufisque, le comité départemental du sport travailliste et la Ligue régionale de Dakar de randonnée pédestre. «Les polyarthrites sont des maladies  très peu connues des populations qui attaquent les os et les articulations et aussi la peau. Elles se manifestent par des œdèmes au niveau des poignets et des jambes répétitifs qui peuvent compromettre la motricité», a fait savoir mardi Serigne Bara Tall, chef du service départemental des sports. « Nous avons souhaité sensibiliser sur cette maladie méconnue des populations pour les informer sur l’identification des signes avant-coureurs et de la prise en charge précoce qui peuvent donner des chances d’échapper à des complications préjudiciables», a-t-il poursuivi pour donner le sens de la randonnée. M. Tall a cité en exemple le cas d’une sportive qui a failli se faire amputer faute d’une prise en charge rapide de sa maladie qui a été tardivement décelée. Pour un impact positif du rendez-vous de dimanche, les organisateurs espèrent voir plus de 1000 randonneurs. «Nous avons envoyé des correspondances aux différents groupements sportifs du département, aux sociétés de la place, à l’inspection d’académie et aux inspections de l’enseignement et de la formation pour une participation massive à la randonnée de dimanche pour laquelle nous prévoyons 1000 participants», a souligné en ce sens le chef du service des sports. Le président de la Ligue de Dakar de randonnée, Ndiaga Dia, et le président des Asso­ciations de clubs de randonnée du département de Rufisque, présents à la rencontre, qui s’est tenue à la préfecture de Rufis­que, ont promis de jouer leur partition pour une réussite de la manifestation. Omar Sagna Ndiaye, adjoint au préfet de Rufisque, a souhaité pour sa part que cette manifestation devienne un programme annuel à inscrire dans l’agenda de la ville.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here