PARTAGER

Le trio d’arbitres sénégalais, composé de Malang Diédhiou et des assistants Djibril Camara et El Hadji Malick Sam­ba, a été retenu pour officier durant la Coupe du monde 2018, annonce la Fifa dans un communiqué.

L’arbitre sénégalais, Malang Diédhiou, est retenu en même temps que ses assistants, Djibril Camara et El Hadj, Malick Samba pour officier durant la Coupe du monde 2018. En guise de réaction, il a dit toute sa «fierté» d’avoir atteint une telle compétition.
«Oui, je peux vous dire que c’est une grande fierté d’avoir réussi à atteindre cette compétition», a-t-il réagi dans un entretien téléphonique avec l’Aps. «Ma joie est d’autant plus grande que j’ai été choisi en même temps que les deux assistants Djibril Camara et El Hadj Malick Samba», a relevé l’arbitre international. «Et je tiens particulièrement à remercier un homme, Badara Mamaya Sène» qui a eu «le flair de nous avoir réunis depuis 2014», a-t-il dit. «S’il faut reconnaître qu’il y avait de la crainte et de la pression, j’y ai toujours cru», a-t-il souligné.
Après la demi-finale de la Can 2017 (Gabon) où il a officié avec ses assistants lors de la demi-finale Burkina Faso-Egypte, Diédhiou, qui avait été retenu pour les Jo 2016, a été reconduit pour la Coupe du monde des moins de 20 ans en Corée du Sud. «Après, nous avons enchaîné avec la Coupe des Confédérations en juin 2017, la Coupe du monde des clubs en décembre dernier», a-t-il rappelé, soulignant qu’à l’occasion de toutes ces compétitions, les critiques étaient positives. «Donc, nous nous y attendions un peu, même s’il y avait à côté cette petite crainte en raison des nombreux candidats à cette compétition, la plus grande dans le monde», a-t-il par ailleurs ajouté.
«Quand je commençais dans mon village à siffler à l’occasion des Navétanes (championnat national populaire), je ne pouvais pas imaginer une telle issue», a-t-il retenu. «Et je tiens à remercier un cousin, Alphousseyni Diémé qui m’a forcé à reprendre le sifflet, après ma maîtrise», a-t-il insisté, rappelant avoir délaissé l’arbitrage pour se consacrer à ses études.
Titulaire d’une maîtrise en sciences économiques, Malang Diédhiou est breveté de l’Ena (Ecole nationale d’administration) et est actuellement officier des douanes sénégalaises. Le numéro 1 sénégalais a été le premier Africain à être testé comme assistant vidéo à l’occasion de la Supercoupe d’Afrique entre le Wac et le TP Mazembé.
En Afrique, six centraux ont été retenus, il s’agit de l’Algérien, Abid Charef Mehdi, du Sénégalais, Malang Diédhiou, du Gambien, Papa Bakary Gassama, de l’Egyptien, Ghead Grisha, du Zambien, Janny Sikazwe, et de l’Ehiopien, Tessema Weyesa Bamlak. Dans la sous-région, le Sénégal avec Djirbril Camara et El Hadj Malick Samba, est le seul pays à avoir deux assistants sur les 10 africains assistants retenus pour la phase finale de la Coupe du monde qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet.
Avec Aps

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here