PARTAGER

Même si l’ancien Premier ministre Idrissa Seck reste maître dans sa commune, les résultats cumulés des différentes localités composant le département, ont assis la victoire de la coalition au pouvoir, et sa défaite incontestable, au vu des résultats publiés hier.Même si l’ancien Premier ministre Idrissa Seck reste maître dans sa commune, les résultats cumulés des différentes localités composant le département, ont assis la victoire de la coalition au pouvoir, et sa défaite incontestable, au vu des résultats publiés hier.

La coalition Benno bokk yaakaar (Bby) a asséné des coups «Seck» à Idrissa. La coalition présidentielle a raflé la mise selon les résultats provisoires publiés hier par la commission départementale de recensement des votes. Elle sort victorieuse dans le département de Thiès. Ainsi sur les 193 727 suffrages valablement exprimés dans le département, la coalition Bby obtient 80 336 voix contre 51 955 pour la coalition Manko taxawu senegaal (Mts) dirigée par le président du Conseil départemental de Thiès, Idrissa Seck. La Coalition ga­gnante/­Wattu senegaal vient en troisième position avec 19 892 voix, suivie du Parti de l’unité et du Rassemblement (Pur) qui obtient 13 673 voix. La coalition du maire de Thiès, Talla Sylla, vient en cinquième position avec 3 314 voix.
Par contre dans la commune de Thiès-Nord, la coalition de l’ancien Premier ministre a laminé ses adversaires. Elle obtient 12 031 voix, suivie de loin par celle de Bby qui obtient 7 821 des voix. Idem dans la commune de Thiès-Est ou Mts a obtenu 14 694 des voix et Benno 12 014. Enfin dans la commune de Thiès Ouest fief de Idrissa Seck, Mts a obtenu 9 930 et ses adversaires de Bby 6 851. Abdou Mbow, mandataire de la coalition Bby :

«Idrissa Seck doit quitter la présidence du Conseil
départemental»
Remerciant les Thiessois pour leur «adhésion massive et leur soutien à la politique du président de la République», le mandataire de la coalition Bby à Thiès, Abdou Mbow, a hier, face à la presse, indiqué que la victoire de sa coalition dans le département «matérialise l’adhésion des Thiessois à la politique du Président Macky Sall et sonne aussi comme une déroute cinglante pour Idrissa Seck et ses coalisés».
M. Mbow a poursuivi : «Aujourd’hui encore, la réalité nue et têtue impose à Idrissa Seck une profonde remise en cause dont l’acte premier serait de quitter la présidence du Conseil départemental, parce que vomi et honni par l’écrasante majorité des Thiessois.»
nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here