PARTAGER

Les ex-travailleurs de la société minière Exhincor Afrique de Sabodala réclament 63 mois d’arrières de salaire à leur ex-employeur qui les a mis «en chômage technique depuis 20 ans».

Les ex-travailleurs d’Exhincor d’Afrique Sabodala réclament 63 mois de salaire et d’indemnités à leur ex-employeur qui les a mis en chômage technique depuis 20 ans. «Las» d’attendre, ils réclament leurs droits. «Nous demandons à Ousmane Ahne de régler notre problème. C’est une affaire qui a duré plus de 20 ans et certains sont décédés et ont laissé des veuves. On est dans le chômage, 63 mois c’est trop ça», a fustigé Naffa Diarra, porte-parole du collectif. Les 150 ex-employés dont 50 journaliers ne savent pas à quel saint se vouer. Ils demandent au chef de l’Etat «de les aider». Il dit : «Nous demandons au président de la République, et c’est le Président de tous les Sénégalais, de nous aider avec Ousmane Ahne pour qu’il règle nos droits.»
Après des négociations pendant deux décennies, ils interpellent les autorités administratives et politiques de la région de Kédougou. «Voici 20 ans, on n’arrive pas à avoir nos indemnités. Nous interpellons tous les maires», dit Naffa Diarra qui pense que pour que leurs doléances trouvent une issue heureuse, «ils sont prêts à toutes sortes de négociations».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here