PARTAGER

Hier, Abdoulaye Wade a appelé ses partisans à mettre le feu à leurs cartes d’électeur mais aussi à détruire le matériel électoral. Il a mis en garde ceux qui iront à la Présidentielle dans ces conditions où Macky Sall, selon lui, a «déjà fabriqué ses résultats» pour sortir vainqueur au soir du 24 février.

Abdoulaye Wade ne recule pas. Il veut vaille que vaille mettre à exécution son plan de sabotage de l’élection présidentielle. Et il l’a fait savoir hier, après son retour triomphal. «Brûlez vos cartes d’électeur ! Saccagez le matériel électoral ! Regroupez les cartes de vos parents et mettez-y de l’essence. Je ne veux voir aucune carte. Ce sont des cartes de la fraude», a-t-il demandé à ses inconditionnels venus l’écouter à la permanence Oumar Lamine Badji. Il persiste et signe qu’il n’y aura pas d’élection au Sénégal et estime que Macky Sall a «déjà préfabriqué ses résultats». A l’endroit des candidats en campagne électorale, il avertit : «Tout le monde sait que Macky a déjà son pourcentage. Certains parlent de 55%, tandis que d’autres 65% qu’il s’est attribué lui-même. Alors pourquoi vouloir aller se ridiculiser dès lors qu’on sait que l’élection est perdue d’avance. Que personne ne vienne me voir pour me dire quoique que ce soit sur une réélection de Macky Sall !» Pour lui, l’opposition doit s’unir pour obliger Macky Sall à quitter le pouvoir pour ensuite organiser des élections démocratiques.

«Faites face aux lacrymogènes»
Le «Pape du Sopi» prévient que des marches et meetings seront organisés à travers l’ensemble du territoire national. Et par des gestes, il montrait aux jeunes comment ils doivent faire face aux tirs de grenades lacrymogènes dont ils font l’objet à chaque manifestation interdite. Une façon d’appeler à résister aux Forces de l’ordre. Alors, il peut bien compter sur le soutien du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) si on s’en tient au contenu des pancartes. «Karim, ça passe ou ça casse ! Pas d’élection sans Karim, nous le garantissons», peut-on lire. Dans son discours, Me Wade avait de la détermination pour un départ de Macky Sall. D’ailleurs, il annonce qu’une structure dénommée «Alliance nationale stratégique pour une alternance immédiate» est mise en place dans ce sens.
Par ailleurs, le Secrétaire général du Pds n’a pas caché son estime pour le candidat de la coalition SonkoPrésident, même s’il n’a pas donné de consigne de vote pour lui. «J’ai beaucoup d’estime pour Sonko parce que c’est un diambar et c’est un bon Sénégalais», a-t-il dit ajoutant qu’il se trompe en étant candidat. Sur un autre registre, Me Wade a mouillé le frère de l’actuel chef de l’Etat et Franck Timis quant à la gestion des ressources naturelles découvertes dans notre pays.

Wade à Touba, Tivaouane et Ndiassane ce vendredi
Descendu à l’aéroport international Blaise Diagne de Dakar, Abdoulaye Wade a mis plus de 5 heures en route. Au siège, sis sur la Vdn, l’enthousiasme avait atteint son paroxysme. Le tube de Pape et Cheikh composé à sa gloire tournait en boucle. Woré Sarr, Yawou Dial, le lutteur, ont bien assuré le show. Le rassemblement s’est terminé après qu’un malaise a ramassé le maître de cérémonie. Beaucoup dans le public ont rigolé en le voyant à terre pendant que le vieux a résisté. Aujourd’hui, le Secrétaire général du Pds va effectuer la prière du vendredi à Touba, puis il est prévu un tête à tête avec le Khalife général des mourides. Après la ville de Cheikh Ahmadou Bamba, il fera cap sur Tivaouane et Ndiassane.
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here