PARTAGER

Le collectif Noo lank a condamné hier, en marge d’une conférence de presse, ce qui s’est passé à Saint-Louis. «Il ne s’agit pas de revendiquer des contestations en étant violents. Et ce qui s’était passé à Saint-Louis nous le déplorons. En voulant revendiquer ses droits, on a détruit des biens, y compris une agence de la Senelec qui a été vandalisée», s’est indigné Me Massokhna Kane. «La violence ne doit pas faire partie de notre combat et ça ne fait pas partie de notre combat. C’est pourquoi nous nous solidarisons à la Senelec pour ces pertes», soutient-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here