PARTAGER

A l’Ipg-Isti, tout le monde jubile. Sacrés champions de la compétition Enactus 2017 au Sénégal, les membres de l’équipe de l’Ipg-Isti se préparent activement pour la conquête du titre mondial dont la compétition est prévue du 26 au 28 septembre prochains à Londres. Un autre challenge !

Devant le directeur de l’Ipg-Isti, Pape Saliou Sall, de la directrice d’Enactus Sénégal, Anna Sarr, de la vice-présidente d’Enactus monde, Lena Zam­chiya, les étudiants de l’établissement présentent les projets Tango et Biogaz qui ont valu à l’école d’être championne 2017 d’Enactus Sénégal. Amenés à réfléchir sur les problèmes de la commune de Médina Gounass (de Guédia­waye), perpétuellement confrontée aux inondations et envahie par les moustiques, les jeunes de l’Ipg-Isti ont développé Tango (un dispositif électronique capable de chasser les moustiques) et Biogaz (système bio-digestif, alimenté par la bouse de vache et qui permet de venir en aide aux ménages démunis dans la commune). De quoi rendre fier le directeur de l’Ipg-Isti. «J’aimerais que vous compreniez mon émotion face à ce que nous sommes en train de vivre. Vous nous avez rendus fiers. C’est ce qu’on attend de nos enfants. Vous avez le mérite de participer à l’histoire de cette école en gagnant le championnat national Enactus 2017», a-t-il dit à l’endroit de cette équipe de l’Ipg-Isti. Laquelle va rallier Londres dans deux mois pour la compétition mondiale où 35 autres universités championnes de leur pays sont attendues ainsi que près de 200 directeurs généraux d’entreprise du monde qui prospectent des génies. «C’est une grande compétition», prévient Anna Sarr, directrice d’E­nac­tus Sénégal, qui, en compagnie de la vice-présidente d’E­nactus monde Lena Zam­chiya, a remis la coupe et les médailles à l’équipe de l’Ipg-Isti qui a reçu en outre le prix d’excellence de la Fondation Sonatel pour ses deux projets.
aly@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here