PARTAGER

L’Inspection de l’éducation et de la formation (Ief) de Saint-Louis commune a récompensé  les meil­leurs acteurs du système éducatif local lors de la deuxième édition de la Journée de l’excellence qu’elle organisait samedi. Cette grande journée de mobilisation sociale autour de l’école saint-loui­­sienne qui a mobilisé tous les acteurs du système a pour objectif d’améliorer la qualité des enseignements dans les écoles de la commune de Saint-Louis.

L’organisation de cette Jour­née de l’excellence entre en droite ligne du programme d’amélioration de la qualité de l’équité et de la transparence (Paquet) initié par le gouvernement pour améliorer les services éducatifs, a fait savoir l’inspecteur de l’éducation et de la formation de Saint-Louis commune initiateur de la manifestation. Selon Siaka Goudiaby, cette manifestation qui met à contribution, les élèves, la commune, les partenaires sociaux ainsi que tous les autres acteurs scolaires a pour but de créer une dynamique communautaire forte autour de la restauration durable des valeurs cardinales de l’école et constitue un moment fort de mobilisation sociale destinée à recentrer la communauté autour des problèmes scolaires et à redonner confiance aux populations en l’école ; surtout publique en perte de vitesse. Il s’agit concrètement, selon l’Ief de Saint-Louis commune, de récompenser les efforts fournis par les meilleurs acteurs (élèves, enseignants, chefs d’établissement et partenaires) afin d’améliorer les performances scolaires par le culte du travail et de l’excellence à travers une saine concurrence entre les acteurs. Un accent particulier a été mis également sur la promotion du civisme, de l’environnement, de l’hygiène, du sport et surtout des matières scientifiques. C’est d’ailleurs ce qui explique, selon lui, le choix du thème de cette deuxième édition à savoir : «L’excellence scientifique à l’école : enjeux et pertinence d’une nouvelle orientation».  Un thème qui a permis aux différents intervenants de porter le plaidoyer pour la promotion des disciplines scientifiques laissées pour compte mais qui doivent porter le développement économique de notre pays.
Choisi comme parrain, Me Madické Niang a été offert en exemple aux élèves et enseignants comme modèle de réussite scolaire, professionnelle et intellectuelle qu’il est. Il est largement revenu sur son cursus scolaire exemplaire et son parcours atypique avant de partager avec les récipiendaires et le public les nombreux sacrifices qu’il a consentis avant d’arriver au sommet.
Au total ce sont près de 600 élèves qui ont été récompensés au cours de cette journée dont 64 du préscolaire, 418 de l’élémentaire et 117 du moyen.
La liste de ces meilleurs élèves sélectionnés par niveau et par école est complétée par les meil­leurs élèves des jurys du Bfem et les récipiendaires bénéficiaires des prix spéciaux choisis au terme d’un concours de Maths, de Physique-Chimie et de Fran­çais.
cndiongue@lequotidien.sn