PARTAGER

Le directeur de Cabinet du président de l’Assemblée nationale s’inscrit en faux contre les déclarations de Ousmane Sonko qui a évoqué, il y a quelques jours, l’existence d’une indemnité d’installation de 10 millions. Bouna Mouhamed Seck qui s’exprimait en marge d’une réunion de l’Afp à Saint-Louis a déclaré que cet argent, tout comme l’indemnité elle-même, ne relève que de «l’imaginaire» du député.

Bouna Mouhamed Seck est formel. «Il n’existe pas d’indemnité d’installation pour les députés encore moins 10 millions de francs», a en effet déclaré devant la presse le directeur de Cabinet du président de l’Assemblée nationale qui était à Saint-Louis le week-end dernier. Le coordonnateur de l’Afp dans le département a fait la leçon à Ousmane Sonko sans le nommer. «Un député, quel qu’il soit, avant de projeter un discours à la face du monde, doit vérifier ses sources, faire attention à moins de tomber dans le populisme facile», a-t-il ajouté. Seulement, regrette M. Seck, «ce n’est pas la première fois que des contrevérités sont diffusées par l’auteur de ces propos qui avait dit aussi que les député paient 1 500 francs d’impôts alors que cela représente le minimum fiscal».
Cette rencontre qui a réuni les coordinations de l’Afp de la région de Saint-Louis se tiendra également dans toutes les quatorze régions pour diffuser les conclusions du symposium organisé le 4 mars 2017 sous la direction de Moustapha Niasse. Bouna Mouha­med Seck qui annonce le congrès de l’Afp pour 2018 précise qu’il n’est pas question pour l’instant d’envisager de départ de Mousta­pha Niasse qui, «sur le plan national et international, constitue une référence dont tous les pays voudraient bénéficier de l’expérience».
Le Progressiste de Saint-Louis a également profité de l’occasion pour réitérer la position de leur parti par rapport aux prochaines échéances électorales. Il a fait savoir dans ce sens que l’Afp réaffirme sa décision de continuer son engagement pour la réélection du Président Macky Sall et ensuite se projeter vers 2024.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here