PARTAGER

L’application de la loi sur le tabac pourrait être effective dans un futur proche dans les lieux publics à Saint-Louis. Dans le cadre de son programme de lutte contre l’usage du tabac, la Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab) a organisé, à  l’intention des  responsables des hôtels, bars, restaurants et lieux de distraction, un atelier de formation sur cette loi et ses décrets  d’application. Selon Amadou Mous­tapha Gaye, représentant de la Listab à Saint-Louis, il est important de rencontrer les responsables des personnels travaillant dans les bars, hôtels et restaurants que la loi concerne au premier chef. «L’une des premières missions de la loi est de protéger les populations en général et surtout celles qui travaillent dans ces lieux. C’est pourquoi, explique-t-il, les responsables des hôtels doivent prendre en compte la santé des personnes qui travaillent dans leurs établissements qui sont exposées aux fumeurs et qui doivent être protégées davantage dans leurs lieux de travail. A côté des employés, la santé des populations fréquentant ces lieux doit aussi être protégée.»
Dans son discours, M. Gaye souligne qu’il est salutaire «de voter une loi, mais que c’est encore mieux de la faire connaître». «La loi sur le tabac est encore très jeune et doit être vulgarisée au niveau des populations. C’est dans cette dynamique que s’inscrit la Listab qui va travailler à faire de sorte que les populations se l’approprient et la connaissent afin que son application soit correctement faite et que tout le monde y gagne», espère le patron de la Listab à Saint-Louis. Il rappelle que le Sénégal a toujours bénéficié d’une législation dans le cadre de la lutte anti-tabac, en ratifiant déjà la convention de l’Oms sur la lutte antitabac entrée en vigueur en 2005 et en votant dans les années 80 une loi destinée à freiner les effets sanitaires, néfastes et les conséquences économiques négatives de la consommation du tabac. La nouvelle loi sur la fabrication, le conditionnement, l’étiquetage, la commercialisation et l’usage du tabac au Sénégal, votée par l’As­semblée nationale et promulguée par le chef de l’Etat, renforce la volonté du gouvernement et de tous les acteurs engagés dans la lutte anti-tabac d’éradiquer ce fléau.
En écho, Momar Ndao, coordonnateur adjoint du Pro­gramme national de lutte contre le tabac,  a fait savoir que son organisation va appuyer toutes les actions de la Listab. Selon lui, la lutte contre le tabac est devenue une réalité au Sénégal grâce, entre autres, à la synergie d’actions des deux entités qui travaillent main dans la main. «Ce séminaire a un grand intérêt, car destiné à des acteurs qui interviennent dans des lieux publics désignés explicitement par la loi. Il permettra à renforcer l’engagement de ces acteurs dans la lutte anti-tabac», espère-t-il.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here