PARTAGER
Mansour Faye, ministre du Dévelop­pement communautaire.

Cinq ans après le lancement de sa fameuse opération «Ndar set wecc» en 2014 pour mettre la pression sur l’ancien maire Cheikh Bamba Dièye face à ses difficultés à rendre la ville propre, l’actuel maire de Saint-Louis Mansour Faye a lancé ce week-end une nouvelle opération de nettoiement dénommée «Clean day». L’ex-ministre de l’Assainissement s’est dit déterminé cette fois-ci à vaincre l’insalubrité avec la collaboration des populations.

Même s’il n’a pas voulu dire de façon claire que «Ndar set wecc» a été un échec, Mansour Faye a quand même reconnu qu’elle n’a pas connu le succès escompté. Déterminé à ne pas abandonner, le premier magistrat de la ville de Saint-Louis a décidé cette fois-ci de poursuivre son combat contre l’insalubrité, mais seulement en changeant de monture et de méthode. Et pour cela, il dit s’être inscrit dans la même logique que le Président Macky Sall.
«Le président de la Républi­que a dernièrement lancé l’opération Sénégal propre. Nous allons nous inscrire dans cette dynamique. Il faut que nous vainquions les résistances et j’invite encore une fois les populations de la ville pour une énième fois à s’engager sur cette voie par l’appropriation de cette initiative. Il faut que Saint-Louis soit la ville la plus propre», a dit Mansour Faye qui reconnaît que la commune a quelques difficultés en termes de disponibilité de logistique même si le personnel et les moyens financiers sont disponibles.
Pour Mansour Faye, qui a lancé en grande pompe cette nouvelle opération de nettoiement sur la digue de contournement située derrière la ville, l’autre grande difficulté qui plombe la bonne exécution de ces opérations, c’est le comportement des populations et leur non implication. «Le point sur lequel j’insiste, c’est la conscientisation des populations parce que si nous faisons ce que nous avons à faire et que la population ne nous suit pas, c’est comme si nous n’avons rien fait», a souligné l’édile de la vieille ville qui a invité les Saint-Louisiens à adhérer à son projet et à changer de comportement. «Sans l’implication des populations, tout effort sera vain, car c’est avec leur engagement et leur détermination que l’on peut atteindre l’opération ‘’Clean day’’ et rendre la ville propre», fait-il remarquer.
Mansour Faye a par ailleurs réaffirmé sa décision de poursuivre la lutte contre l’encombrement du périmètre communal, notamment sur les berges occupées de façon anarchique par les populations riveraines. D’ail­leurs, il n’exclut pas de prendre des sanctions contre les contrevenants pour que le visage de la ville soit plus reluisant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here