PARTAGER

A travers une grande caravane, les partisans de Khalifa Sall ont tenu leur première manifestation de grande envergure à Saint-Louis. Cheikh Bamba Dièye, porte-parole du jour de Mankoo taxawu senegaal (Mts), n’a pas porté de gants pour dénoncer «la situation dans laquelle le pouvoir en place a plongé notre pays». Pour l’ancien maire de Saint-Louis, «le Sénégal va très mal». «Nous souffrons dans notre chair, nos familles parce que nous n’avons pas d’emploi. La famille est délaissée parce que ce pays est gangrené par l’escroquerie, le sous-emploi et l’utilisation frauduleuse de l’argent», a déclaré avec force Bamba Dièye. Pour lui, l’urgence aujourd’hui c’est de voir comment faire pour choisir une Assemblée nationale crédible «avec des députés qui feront mieux que les ombres de Macky Sall».
Bamba Dièye se demande s’il «est concevable que dans un Sénégal de richesse, de pétrole, qu’on puisse avoir une Assemblée nationale qualifiée comme la plus moribonde, la plus mauvaise, la plus inexperte et la plus incapable».
Le porte-parole du jour de Mts a également répondu à Ma­hammad Boun Abdallah Dionne qui disait, il y a quelques jours, que Saint-Louis est gagnée. «On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. En 2012, ils avaient promis, idem en 2014. N’est-ce pas eux qui avaient promis de stabiliser la brèche, promis et encore promis. Ils ne font que nous tromper. A vous d’apporter la riposte», a lancé Cheikh Bamba Dièye.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here