PARTAGER

Attendu à Saint-Louis pour un meeting à la Place Faidherbe vendredi, El Hadji Issa Sall qui est d’abord passé par les communes de Mpal, Fass, Rao, Gandon et Ndiabène Gandiol a été accueilli à la permanence de son parti par plusieurs centaines de ses partisans. De Pikine au centre-ville, en passant par les autres quartiers de Sor, le candidat du Pur a communié avec ses militants dans la plus grande ferveur. Malgré l’heure tardive, la Place Fai­dherbe a servi de cadre pour délivrer son message aux Saint-Louisiens. Un message axé sur le rôle joué par les entreprises étrangères, particulièrement françaises, dans l’économie de notre pays. Pour Issa Sall, les tenants actuels du pouvoir ont fait «la part belle» à ces sociétés étrangères au détriment des entreprises sénégalaises. «Ils ont vendu nos richesses et même notre pays», a-t-il déplore, soulignant que «nous n’avons même pas de banques qui nous appartiennent». Dans ces circonstances, souligne-t-il, «on ne peut pas parler de croissance comme le font nos gouvernants, car cette croissance est tout simplement redistribuée à des étrangers là où on aurait pu développer un partenariat équitable et d’égale dignité».
Ce meeting a été l’occasion pour Issa Sall de fustiger la gouvernance du Président Macky Sall qui, pour lui, «ne présage pas de lendemains meilleurs». Et il avertit : «Si vous vous hasardez à les réélire, nous revivrons l’ajustement structurel comme au temps de Abdou Diouf».
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here