PARTAGER

La Ligue de football de Saint-Louis n’a pas pu désigner son nouveau président à l’issue de son Assemblée générale élective qui s’est tenue samedi. Les deux candidats, le Dr Amadou Dia, président sortant, et son adversaire, El Hadji Matar Guèye, n’ont pu se départager pour avoir obtenu le même nombre de voix après trois tours et une assemblée qui a duré 10 heures d’horloge.
La tension était à son point culminant au cours de ces assises aux allures de règlement de comptes entre les deux camps qui se sont formés pour briguer les 12 postes du Comité exécutif devant mener à la désignation du nouveau président de la Ligue. Chaque camp avait battu le rappel des troupes et mené les tractations nécessaires pour mettre tous les atouts de son côté.
Seulement ce que tous craignaient depuis la veille arriva car les différents clubs de football de la région, venus des trois départements, se sont rangés équitablement derrière les deux candidats en lice. 14 votants se sont en effet alignés derrière chacun des candidats qui n’ont pas pu se départager après trois tours d’élection malgré les conciliations menées par l’Inspecteur régional des Sports, El Hadji Sidi Diop et Pape Samba Ba, le superviseur envoyé par la Fédération, qui ont tout fait pour que les deux parties trouvent un consensus. Ce dernier a en fin de compte décidé de renvoyer l’Ag au 5 Juillet prochain. M. Ba a cependant interpellé les différents acteurs sur la nécessité de tout faire pour trouver un consensus en vue de l’Ag de la Fédé foot du 12 août. Le représentant de la Fédération, qui dit avoir commis des gens pour concilier les positions qui sont déjà très tranchées, a également  fait savoir qu’une solution sera forcément trouvée.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here