PARTAGER

Aucune structure du milieu du football n’était en reste. Représentants de clubs et de ligues, anciens footballeurs, anciens dirigeants et autres personnalités du football saint-louisien étaient tous mobilisés autour de la personne de Louis Lamotte qui est désormais de façon officielle, le candidat de Saint-Louis pour l’élection du 12 août prochain.
Au cours de cette rencontre, les acteurs du football ont tous à l’unanimité, apporté leur soutien sans faille à Lamotte dont la candidature a été présentée comme étant celle de la rupture. L’ensemble des orateurs qui ont pris la parole estiment qu’il présente le meilleur profil et constitue la meilleure alternative pour corriger ce qu’ils ont qualifié de gestion mauvaise du football pendant ces dix dernières années.
Après les propos de l’inspecteur départemental des sports qui s’est juste contenté de souhaiter la bienvenue au candidat, le président du comité de coordination mis en place pour soutenir la candidature de Lamotte a salué la promptitude avec laquelle les sportifs saint-louisiens ont adhéré à sa candidature. Ce sera ensuite respectivement autour des représentants des clubs, de la ligue de football de lui apporter leur soutien.
Dans son intervention, Lamotte dira à son tour toute son émotion et sa joie de recevoir tous ces soutiens avant d’expliquer la stratégie qui fonde sa candidature qui n’est pas portée seulement par Saint-Louis mais aussi par d’autres régions. Il a d’ailleurs révélé avoir fait déjà le tour des régions pour rencontrer les ligues et l’ensemble des clubs dans le but de recueillir les problèmes que vivent ces derniers. Cette démarche inclusive, souligne-t-il, lui permettra de concocter un programme de campagne qu’il proposera aux acteurs du monde du football.
Toutefois Lamotte a levé un coin du voile sur les priorités de son mandat une fois élu. Parmi ces priorités figure en bonne place la revalorisation des clubs sénégalais qu’il compte faire revivre en leur dotant de moyens. Pour y arriver, l’ex-président de la Ligue Pro compte d’abord réformer la fédération dont il veut transformer le secrétariat en direction générale et augmenter le budget de ladite fédération qui ne doit plus se suffire d’un milliard Cfa pour fonctionner.
Un vaste chantier qui nécessite, selon lui, une forte mobilisation autour de sa candidature pour l’intérêt du football sénégalais.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here