PARTAGER

La région de Saint-Louis a enregistré son deuxième cas positif ce dimanche. Le malade qui est venu de Richard-Toll a été acheminé à Saint-Louis et hospitalisé au centre hospitalier régional où il est pris en charge au site aménagé à cet effet.

C’est dans le bulletin diffusé lors du point de presse journalier du ministère de la Santé que la nouvelle a été donnée. La région de Saint-Louis a en effet enregistré son deuxième cas testé positif au coronavirus, a fait savoir le Dr Aloyse Diouf, directeur de Cabinet du Ministère de la santé et de l’action sociale (Msas) sans toutefois donner de détails. Selon un communiqué de la Cellule de communication de la région médicale, il s’agit d’un cas importé dépisté à Richard-Toll. Selon les termes dudit communiqué, après le dépistage, les procédures édictées par le ministère de la Santé ont été faites. Ainsi, les contacts ont été identifiés et isolés et le suivi a démarré selon le protocole défini par le Msas. Quant au cas, il a été transféré au site de prise en charge  et son lieu d’habitation a été désinfecté avec l’appui de la Brigade régionale d’hygiène.
Concernant le site de traitement, une équipe composée de la direction des Infrastructures et de l’équipement du ministère de la Santé, du Centre des opérations d’urgence sanitaire (Cous) et du Service national d’hygiène (Snh) a effectué une visite d’évaluation de deux structures susceptibles de recevoir les malades la semaine dernière, et a retenu l’hôpital de Saint-Louis comme site de prise en charge. La mission a conclu qu’il répondait aux normes recommandées avec déjà en place 26 lits disponibles dont 6 réservés aux cas graves. Un personnel qualifié avec 2 médecins infectiologues qui travaillent étroitement avec le Ctepi de Fann (Centre de traitement épidémique), 4 médecins réanimateurs et un personnel paramédical déjà formé et engagé y ont été  positionnés pour la prise en charge des malades. Ce site est logé dans un compartiment connexe à l’hôpital, mais isolé et n’ayant pas la même entrée que la porte principale de l’hôpital, a précisé le communiqué dans lequel il est également expliqué que le district sanitaire poursuit son travail d’investigation sur le terrain avec le suivi des contacts et la gestion des alertes. Il y est aussi précisé par ailleurs que les prélèvements envoyés lors des dernières 24 heures sont revenus tous négatifs.
Selon le Dr Seynabou Ndiaye, médecin-chef de région de Saint-Louis, qui s’exprimait lors d’une émission de sensibilisation sur les ondes d’une radio locale, quelques heures avant que ce cas ne soit décelé, toutes les mesures ont été prises pour éviter de transférer désormais les malades à Dakar, comme ce fut le cas pour le premier cas testé positif.
S’agissant de la prise en charge des malades, elle avait fait savoir que toutes les dispositions sont prises depuis le début de la pandémie pour la mise en place de mesures de protection qui normalement sont de mise tout le temps dans les services traitant des maladies parfois aussi graves que le coronavirus. C’est ainsi que tous les chefs de service avaient reçu des instructions de se doter en matériels. Mieux, souligne-t-elle, tous ces services ont reçu une dotation en matériels de protection et consommables leur permettant d’être opérationnels.
En plus de cela, le médecin-chef de régionl a fait savoir que des bonnes volontés, plus précisément des autorités locales et des membres de la société civile, ont acheté des consommables pour les offrir aux autorités médicales. Des commissions ont été ainsi constituées pour le dispatching dans toutes les structures qui en ont besoin. Toutes ces mesures ont ainsi permis de doter ces structures de masques, gants et solutions hydro-alcooliques, a ajouté le Dr Seynabou Ndiaye qui a aussi loué le rôle de premier plan joué par la Pharmacie nationale d’approvisionnement qui, non seulement a participé à la dotation des structures sanitaires, mais dispose aussi d’un bon stock.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here