PARTAGER

Pour le financement des porteurs de projets, la Délégation à l’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes (Der/fj) a décidé d’allouer un montant de 990 millions de francs Cfa à la région de Saint-Louis.

La Délégation à l’entreprenariat rapide pour les femmes et les jeunes (Der/fj) va mettre à la disposition des jeunes et des femmes entrepreneurs de la région de Saint-Louis, une enveloppe de 990 millions de francs Cfa pour les aider à mieux déployer leurs activités génératrices de revenus. Pape Amadou Sarr, le Délégué général, l’a fait savoir mardi, au cours d’un Conseil régional de développement (Crd) de partage sur les offres d’emploi et procédures de la Der/fj organisé à Saint-Louis, en présence  du gouverneur de la région, Alioune Aïdara Niang. Selon M. Sarr, la Der/fj vient «accompagner les femmes et les jeunes dans la mobilisation de ressources financières adaptées à leurs activités économiques». Rappelant la mission de la structure, il a fait savoir qu’elle consiste à répondre aux besoins des entrepreneurs sénégalais avec comme leitmotiv, «la rapidité, l’efficience et la transparence».  S’agissant de Saint-Louis où il a rencontré les jeunes femmes et autres jeunes entrepreneurs, il a souligné qu’un financement de 990 millions de francs Cfa sera consacré aux trois départements pour mieux aider les jeunes et femmes entrepreneurs à mieux déployer leurs activités génératrices de revenus. Le Délégué général a aussi expliqué que la Der/fj a quatre différents axes d’intervention que sont : le financement direct et rapide des entrepreneurs, la garantie auprès des institutions financières et bancaires, la promotion de l’investissement innovant et l’accompagnement des projets catalyseurs. Il a souligné par ailleurs, que l’entreprenariat occupe une place majeure dans l’économie sénégalaise et mobilise les femmes et les jeunes dans plusieurs domaines d’activités qui vont de la création au négoce en passant par la production et le commerce.
Quant au gouverneur de Saint-Louis, Alioune Aïdara Niang, il n’a pas manqué d’insister sur l’importance d’une telle structure qui permettra de son avis, d’accompagner le développement économique de la région. Il a souligné en marge de ce Crd, que toutes les parties prenantes seront impliquées avant de faire savoir qu’un dispositif de conseil et d’encadrement est mis en place avec l’appui de l’Admi­nistration territoriale pour la réussite de ce programme cher à l’Etat.
La Der, qui est sous le contrôle direct de la présidence de la République, a un budget annuel de 30 milliards de francs Cfa et a pour objectif d’atteindre un développement social inclusif des femmes et des jeunes évoluant dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, du tourisme, de l’artisanat, de la pêche et de l’économie numérique en milieu urbain comme en milieu rural.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here