PARTAGER

Le maire de Saint-Louis Amadou Mansour Faye a offert un lot de fournitures d’une valeur de plus de 30 millions de francs Cfa aux 46 écoles de l’inspection de l’éducation et de la formation de Saint-Louis commune. La réception de cet important don qui, selon les autorités académiques, participera à booster les résultats scolaires s’est faite samedi au cours d’une cérémonie organisée par la mairie.

Ce lot de matériels composé de milliers de cahiers, de stylos, de cahiers d’activités, de matériels géométriques et de craies a été remis par le maire à l’Inspecteur de l’éducation et de la formation (Ief) de Saint-Louis commune, Cheikh Yaba Diop, en présence du préfet, des autorités scolaires, des parents, des directeurs d’école, des comités de gestion des écoles, des délégués de quartier et des populations.
Pour l’Ief, ce geste du maire cadre parfaitement avec la ferme volonté des autorités d’améliorer la gouvernance et les performances scolaires. Cheikh Yaba Diop a souligné avec force que la remise du matériel en ce début d’année scolaire est accueillie avec beaucoup d’intérêt et de satisfaction aussi bien par ses services que par les enseignants et les parents d’élèves qui seront certainement très soulagés dans la mesure où l’importance du lots reçu devrait leur permettre de faire des économies sur l’achat de fournitures. Cheikh Yaba Diop, qui a rappelé les grandes orientations définies par le ministère de l’Education nationale à travers ses grands programmes et projets pour l’atteinte de la qualité dans le système scolaire, a pris l’engagement de mettre dans les plus brefs délais le matériel reçu dans les sacs des élèves. Il a fait savoir en ce sens que les directeurs d’école et les comités de gestion seront convoqués au plus tard hier matin (lundi) pour recevoir leur dotation, la clef de répartition étant déjà définie selon les effectifs des écoles bénéficiaires.
Le président de l’Association régionale des parents d’élèves a, lui aussi, salué au nom de ses pairs le geste du premier magistrat de la ville qui, pour lui, «est une bouffée d’oxygène pour les parents». Dans la même dynamique, l’adjointe du préfet du département de Saint-Louis a souligné que l’initiative du maire entre en droite ligne avec la politique définie par l’Etat qui a transféré certaines de ses compétences aux communes. Ndioro Sarr, qui a souligné que les parents pourront engager l’année scolaire avec plus de sérénité, a aussi invité les autorités scolaires à procéder à une répartition judicieuse de fournitures, avant d’inviter les élèves à persévérer et à redoubler d’effort.
Le maire Mansour Faye, qui a souligné que le matériel remis à l’Ief provient du Fonds de dotation alloué par l’Etat aux communes, a indiqué que ces outils d’une valeur de 30 millions de francs Cfa doivent permettre aux enseignants et aux élèves d’avoir de bons résultats.
Le maire de Saint-Louis a profité de l’occasion pour inviter l’ensemble des acteurs du système éducatif et, au-delà d’eux, les populations saint-louisiennes à se donner la main pour faire de Saint-Louis ce qu’elle était dans le passé, à savoir la ville des premières. Et cela passe pour lui par une bonne formation. «Saint-Louis est la ville des premières, une ville de référence et nous devons faire de sorte qu’elle redevienne ce qu’elle était. Il est temps qu’on ait les mêmes objectifs», a dit Mansour Faye qui a ainsi appelé ses administrés à la mobilisation générale.

Un important programme de réhabilitation des écoles annoncé
Le maire de Saint-Louis, qui s’est largement épanché sur la situation des écoles de la commune dont la plupart sont dans un état de délabrement avancé, a annoncé que plusieurs projets de réhabilitation de ces écoles sont en gestation. Mansour Faye a en effet fait savoir que la ville de Toulouse a promis de réhabiliter 6 écoles élémentaires de la commune alors que d’autres le seront dans le cadre du Pacasen. Mais le projet le plus important sera financé par le gouvernement du Sénégal dans son budget. D’après M. Faye, le ministère des Finances a accepté de dégager une enveloppe estimée entre 500 et 700 millions pour réhabiliter une dizaine d’écoles. Cette dynamique sera poursuivie, a fait savoir le maire de Saint-Louis qui a invité les acteurs du système éducatif et les partenaires à se donner la main pour mettre les écoles de la commune aux normes pour convenablement accueillir les élèves dans un environnement de travail propice afin de leur offrir toutes les chances de réussite.
Depuis plusieurs mois, les acteurs du système éducatif local se plaignent de l’état de délabrement très avancé de la plupart des écoles construites depuis l’époque coloniale et qui constituent un réel danger pour les élèves. Selon des statistiques fournies par l’Ief de Saint-Louis commune, 28 de 46 écoles de la commune sont dans un état préoccupant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here