PARTAGER

Le maire de Saint-Louis et certains de ses collaborateurs de l’Alliance pour la République veulent aider les populations à faire face aux affres des inondations qui pourraient être provoquées par l’hivernage pluvieux annoncé par les services de la météo. Selon Mansour Faye, cette année, il est prévu un hivernage très pluvieux alors que plusieurs quartiers de la ville sont en général confrontés à des risques d’inondations. C’est la raison pour laquelle, explique-t-il, lui et ses collaborateurs ont décidé d’acquérir un lot assez important de 31 motopompes pour anticiper sur la gestion de ces éventuelles inondations. Il s’agit, pour le maire de Saint-Louis, de les déployer dans les quartiers concernés de la commune où les populations se sont installées dans des zones non aedificandi. Ce qui fait qu’en cas de fortes pluies, elles sont confrontées aux inondations. Pour répondre aux préoccupations des populations installées dans ces zones, Mansour Faye a fait savoir que des équipes de jeunes dont les interventions seront coordonnées par le directeur du Crous, Pape Ibrahima Faye, avec l’appui de Alioune Badara Diop, ancien directeur général de l’Onas, qui connaît bien le problème, seront envoyées partout où le besoin se fera sentir. Il souligne, dans le même sens, que l’assainissement a démarré dans certains quartiers comme Pikine avec le programme des 10 villes dont les travaux ont démarré et devraient se terminer au plus tard dans un an. La réalisation de ces travaux permettra d’avoir moins de problèmes dans ce quartier qui polarise une bonne partie de la population de la commune de Saint-Louis. Dans les quartiers de cité également, souligne le maire, une grande route a été réalisée en même temps qu’un système d’assainissement qui a permis de «soulager une partie des populations pour qui les inondations ne sont plus qu’un vieux souvenir».
Toutefois, l’édile de la Vieille ville a expliqué que des problèmes demeurent encore dans d’autres quartiers comme Ganaw rails, Médina Course et Darou où les risques d’inondations sont encore présents et où il faut une bonne anticipation pour atténuer leurs effets néfastes. Les autorités communales tentent de trouver des solutions provisoires en attendant de trouver les moyens de réaliser un système d’assainissement en collaboration avec les services de l’Office national d’assainissent de Sénégal (Onas) et les autres services de l’Etat et même le partenariat. Mansour Faye n’a pas manqué d’inviter les jeunes des quartiers concernés par les inondations à se tenir prêts à accompagner leurs camarades déployés sur le terrain. Il a, par ailleurs, précisé qu’en plus de l’argent utilisé pour acheter le matériel, les responsables de l’Alliance pour la République mettront aussi à la disposition des équipes déployées pour sillonner les quartiers, du carburant et toute la logistique nécessaire pour réaliser correctement le travail. Le maire a aussi rappelé que cette initiative n’est pas une première puisqu’elle a été organisée les années précédentes. Seulement, indique-t-il, cette année, avec les prévisions d’un hivernage pluvieux, les motopompes ont été renforcées afin d’avoir un nombre plus important pour des opérations de plus grande envergure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here