PARTAGER

Le candidat Macky Sall était hier à Saint-Louis où il a animé un grand meeting à la Place Faidherbe. Comme à Louga, il a décoché des flèches en direction de ses adversaires, «habitués des chutes».


Après Louga, Kébémer et environs où il a aussi battu campagne, le candidat Macky Sall est arrivé à la Place Faidherbe un peu après 20 heures. Sur place, il a été accueilli par des milliers de militants venus des différents quartiers de la ville et de toutes les communes du département. Le candidat de la mouvance présidentielle a passé en revue les projets réalisés ou qu’il est en train de dérouler à Saint-Louis, notamment le balisage et le dragage de la brèche, les licences de pêche obtenues de la Mauritanie, la construction d’une digue de protection le long du littoral, le relogement des populations déplacées de la Langue de Barbarie. Il a ensuite saisi l’occasion pour s’attaquer à l’opposition devant les responsables de sa coalition et sous les vivats de ses partisans. Macky Sall avertit Idrissa Seck, Sonko et Cie. «Ils sont habitués aux chutes, ils seront servis, et nous n’aurons cette fois-ci aucune pitié», déclare-t-il avant d’ajouter que tous ceux qui occupaient le peloton de tête lors de la dernière Présidentielle sont avec sa coalition. Continuant ses railleries, il lance une invite à ses partisans. «Faites-leur un peu de publicité quand même ! Cela fait partie aussi de la démocratie», dit-il.
Le candidat de Benno bokk yaakaar a aussi défendu son bilan devant les Saint-louisiens et loué ainsi les «bonnes performances» qu’il a obtenues sur le plan économique avant d’ouvrir des perspectives. Dans ce sens, il cite le Pudc pour le monde rural, la Der et ses financements aux jeunes et aux femmes, le Fongip et le Fonsis. Il poursuit : «Le Sénégal a les financements qu’il faut et les hommes qu’il faut pour transformer le pays à l’horizon 2035.» Après Saint-Louis où il a passé la nuit, Macky Sall se rendra aujourd’hui à Dagana et Richard Toll avant de tenir un meeting à Podor. 
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here