PARTAGER

Pour avoir violé le couvre-feu institué entre 20h et 6h du matin, un imam qui dirigeait la prière du «nafila» (dernière prière de la journée) au quartier de Pikine Tableau Walo et 6 de ses disciples ont été interpellés par les flics du Commissariat central de Saint-Louis. La scène s’est passée dans la nuit du dimanche. Alors que la plupart de citoyens s’étaient repliés dans leur domicile pour être en conformité avec la loi, l’imam en question a choisi de diriger la prière en compagnie de plusieurs de ses fidèles qui priaient sous sa direction. C’était cependant sans compter avec la vigilance des éléments du Commissariat central de Saint-Louis qui veillent régulièrement au grain. Ces derniers ont en effet investi les lieux pour interpeller l’imam et 6 de ses fidèles, les autres ayant réussi à prendre la poudre d’escampette pour échapper aux limiers. Selon les témoins, ils étaient une vingtaine de personnes dans la mosquée, mais lorsque la police a débarqué sur les lieux, la plupart ont pris d’autres issues pour s’enfuir.
Le groupe interpellé a été naturellement auditionné dans les locaux de la police où ils étaient gardés jusqu’à hier en fin d’après-midi. La police semble désormais décidée à durcir le ton contre les contrevenants qui refuseraient catégoriquement de se conformer au couvre-feu mis en place pour juguler la contamination.
Deux nouveaux cas testés positifs au Covid-19 ont été enregistrés à Saint-Louis. Il s’agit d’un mareyeur et de son fils, un contact suivi par les autorités sanitaires. D’autres contacts au nombre de 27 sont mis en quarantaine dans un hôtel. Cette nouvelle situation a conduit le préfet de Saint-Louis à fermer le quai de pêche de Guet-Ndar pour trois jours avant de décider de sa réouverture seulement du lundi au vendredi, toute activité étant interdite le week-end.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here