PARTAGER
Mansour Faye, coordonnateur Apr Saint-Louis.

Les cadres de l’Apr de Saint-Louis travaillent à une inscription massive sur les listes électorales. Ce, pour confirmer la domination de leur parti et de leurs alliés aux prochaines Législatives.

A quelques mois des Légis­latives, la Convergence des cadres républicains (Ccr) de Saint-Louis est déjà en ordre de bataille.  Ces membres du parti pré­si­dentiel s’engagent à faire inscrire le maximum de citoyens et de leurs camarades pour conserver leur électorat et assurer la victoire à Benno bokk yaakaar. Lors d’un atelier de ré­fle­xion sur ces élections, plusieurs pistes de réflexion ont été dégagées dans ce sens et ont été soumises à leur coordonnateur dépar­temental, Mansour Faye, pour validation. Ce dernier a constaté à son tour que le taux d’inscription sur les listes électorales est encore très faible dans le département. Une situation qu’il qualifie d’«incohérente» pour un département aussi im­portant que Saint-Louis sur le plan électoral et qui doit être corrigée très vite. Le maire apériste de Saint-Louis promet que lui et ses camarades ambitionnent de faire inscrire avant la clôture des inscriptions sur les listes électorales environ «131 mille personnes représentant le corps électoral normal du département».
Considérant que les 12 mille électeurs enregistrés pour le moment sont «loin de la moyenne normale» après plus de deux mois, M. Faye invite ses camarades à faire de sorte que les recommandations issues de l’atelier soient «strictement appliquées» pour que le parti au pouvoir puisse aller aux élections dans les meilleures conditions. Parmi ces recommandations formulées par les participants figurent en bonne place le déroulement d’une «vaste campagne de sensibilisation» auprès des populations pour les amener à s’inscrire massivement. Les cadres de l’Apr veulent ainsi miser sur des mécanismes de sensibilisation axés sur la proximité pour toucher leurs cibles par le biais des médias et par une série de porte-à-porte dans les différents quartiers de la ville. Ils envisagent également d’assigner à chaque cadre où responsable la mission de faire inscrire au moins dix électeurs.
Mais d’abord, la Ccr de Saint-Louis compte saisir le gouvernement pour obtenir une multiplication des commissions d’inscription fixes et itinérantes dans tout le département. Mansour Faye n’a pas manqué de saluer le «dynamisme» de la Ccr, dirigée Sény Ndao, directeur général adjoint de la Saed, avant de rappeler que l’Apr travaille dans la perspective de la date du 2 juillet retenue pour la tenue des Législatives car, souligne-t-il, «jusque-là rien n’indique qu’il y aura un report de ces élections».
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here