PARTAGER
Mayoro Faye, secrétaire national chargé de la Communication du Pds.

Les choses sont de plus en plus claires dans la guerre de leadership au sein du Pds avec le déplacement massif, samedi, de responsables libéraux envoyés par le secrétaire général national Abdoulaye Wade, pour assister à l’Assemblée générale convoquée par Mayoro Faye. Le siège du parti a réuni toutes les franges, à l’exception de Braya et de ses partisans, pour la relance des activités du Pds à Saint-Louis. Il s’agit aussi de «préparer la vente des cartes et les élections locales, législatives et présidentielle», selon le coordonnateur départemental des Libéraux. M. Faye a indiqué que «les cinq communes que sont Ndiabène Gandiol, Mpal, Fass, Gandon et Saint-Louis ont décidé de reprendre le travail de terrain afin de reconquérir l’ensemble du département pour le compte du Pds qui, en plus des autres échéances électorales, prépare le retour triomphal de Karim Wade, candidat à la Prési­dentielle de 2024». Selon lui, Saint-Louis sera «un nouveau point de départ» pour leur parti, car toutes les conditions y sont réunies avec la présence de jeunes, des femmes et des hommes qui sont restés constants pendant tout ce temps.
Confirmé secrétaire général national adjoint du Pds chargé de la Communication, de la presse et de la veille médiatique après le «remaniement» du Secrétariat national, Mayoro Faye a invité les militants à fédérer leurs forces dans tout le département en vue de la reconquête. «En perspective des prochaines échéances, la mobilisation a déjà démarré dans plusieurs localités», souligne-t-il. A la tête d’une forte délégation du comité directeur et du secrétariat national du Pds, Doudou Wade a indiqué que la délégation a été dépêchée pour «apporter la parole du parti et remobiliser» les militants. Le secrétaire national adjoint chargé des Conflits explique que le placement des cartes a pour objectif de «réorganiser les structures, de la base au sommet, de réorganiser les autres commissions et reprendre contact avec les militants pour préparer les Locales et les Législatives de 2022, mais aussi la bataille pour l’élection de Karim Wade à la Présidentielle de 2024».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here