PARTAGER

Les imams de Saint-Louis ont axé leur sermon de la Tabaski sur les dérives de la société et la mauvaise utilisation de réseaux sociaux. A la mosquée Ihsaan du Sud, l’imam Mouhamadou Abdallah Cissé a enjoint les fidèles à faire des sacrifices pour réussir et atteindre leurs objectifs dans la recherche du savoir et la réalisation des projets. «Pour récolter, a-t-il ajouté, il faut semer et on ne récolte que ce que l’on a semé. Parfois, dans le cours de la vie, arrivent des difficultés, c’est pour tester notre degré de croyance que le bon Dieu nous certifie qu’un bienfait n’est jamais perdu et qu’un sacrifice est toujours rétribué», avance l’imam.
A la Grande mosquée du Nord, l’imam ratib Cheikh Tidiane Diallo a listé les maux qui gangrènent actuellement la société sénégalaise : l’individualisme, la recherche du gain facile, entre autres. Il dit : «J’invite les musulmans à cultiver l’entraide et à éduquer les enfants, car la construction de la Nation commence par l’éducation des enfants.» Il fustige l’utilisation perverse des réseaux sociaux : «C’est ce qu’on inculque aux enfants qui se traduit dans les réseaux sociaux. Dans les familles, personne ne respecte plus personne. C’est l’anarchie totale. Pour mettre fin à cela, j’invite les autorités à prendre à bras-le-corps le phénomène, car le silence et l’impunité participent à renforcer les gens dans leurs positions.»
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here