PARTAGER

Si le rassemblement du collectif Aar li nu bokk de Dakar a été interdit, celui de Saint-Louis a, lui, été autorisé. Membres des partis politiques et de la société civile se sont mobilisés en début d’après-midi à la Place Sonatel pour réclamer justice et transparence dans la gouvernance des ressources extractives. Cette manifestation n’a pas cependant mobilisé beaucoup de monde, même si elle a été une occasion pour les organisateurs de vilipender les tenants du pouvoir. Les flèches les plus virulentes sont l’œuvre de Cheikh Bamba Dièye qui s’est davantage focalisé sur les révélations de la Bbc. «Il n’y a jamais eu nulle part de malédiction du pétrole comme on le prétend, mais plutôt de dirigeants cupides, avides et corrompus. Il n’y a pas de problèmes et il ne faut pas en créer là où il n’y en a pas. C’est légitime que les Sénégalais se mobilisent et réclament la lumière et une juste redistribution de ce qui appartient à tous», souligne-t-il. Le leader du Fsd/Bj n’a pas manqué de jeter de grosses pierres dans le jardin du Président Macky Sall. «Au lieu de construire une Nation juste, libre, équitable et solidaire, il a voulu construire une chefferie traditionnelle dont le but est de mettre la main sur les ressources de la République», peste-t-il.
cndiongue@lequotidien.sn 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here