PARTAGER
Mansour Faye, ministre de l’Hydraulique et de l’assainissement.

La mairie de Saint-Louis va bientôt se doter d’une usine de traitement des déchets. En collaboration avec un promoteur privé et des partenaires, elle a obtenu un financement de 13 milliards de francs Cfa pour l’installation d’une plateforme de collecte et la construction d’une usine de traitement des déchets.

La commune de Saint-Louis sera bientôt débarrassée de ses ordures et autres déchets avec la construction prochaine de cette usine. Si l’on en croit le promoteur qui s’exprimait après une séance de partage avec les services techniques de la mairie et les partenaires, le projet consiste à la mise en place d’une usine de traitement et d’une plateforme de collecte des déchets. Il explique que la commune, qui s’est fixé dans son plan directeur de solutionner le problème des déchets dans le périmètre communal, a sollicité leur expertise pour arriver à cette fin. C’est ainsi qu’un partenariat a été noué avec de partenaire technique qui a créé et breveté une technologie pour une usine de traitement de déchets. Cette usine qui sera installée à Saint-Louis pour la première fois aura la particularité de traiter les déchets sans pollution, tout en produisant de l’énergie électrique et de l’engrais biologique. Des produits dérivés qui participeront, selon le promoteur, respectivement à la réduction du gap énergétique pour l’électricité et pour le bio phare (engrais) à réduire les charges des producteurs. Cet engrais est, selon lui, certifié par l’Institut national d’agronomie de France et l’Isra au Sénégal et est en phase de parrainage par le système des Nations unies pour le développement industriel.
Le promoteur du projet, Amadou Niang, par ailleurs responsable politique de  l’Apr, a également expliqué qu’au-delà de la construction de l’usine, il s’agira aussi de mettre en place une plateforme de collecte des ordures au niveau de la commune de Saint-Louis. Cette plateforme va certainement régler définitivement le problème de la gestion des ordures à Saint-Louis et même dans les communes environnantes comme Mpal, Fass, Gandon et Ross Béthio et peut-être dans la région de Louga. Ce projet pourrait même constituer un business model pour les autres villes du Sénégal. Ce sera en effet la seule usine de traitement de déchets de cette nature installée en Afrique de l’Ouest.
Globalement, le projet qui sera conduit selon un modèle de partenariat public-privé va coûter 13 milliards de francs répartis entre la construction de l’usine, la mise en place de la plateforme de collecte des déchets et l’acquisition du matériel. Le promoteur et ses partenaires comptent aussi s’appuyer sur la politique mise en place par la mairie en matière de collecte des ordures pour développer la plateforme.
Depuis plusieurs années, la commune de Saint-Louis peine à régler le problème de la gestion des ordures qui constituent une matière première abondante, disponible au centre d’enfouissement technique où sont stockées déjà plusieurs milliers de tonnes d’ordures qui seront dès le départ une matière première disponible pour le démarrage de l’usine.
cndiongue@lequotidien.sn

1 COMMENTAIRE

  1. C’est vrai que le maire a fait des efforts considérables pour améliorer notre cadre vie mais sans l’implication de toute la population ce fléau restera entier.
    Nous avons un problème de comportement et faut par ailleurs souligner que l’incinération augmente la pollution de nos terres et ceci un impact négatif sur notre nappe phréatique.En effet pour moi ce projet doit intégrer une bonne politique de sensibilisation envers la population car à mon humble avis le problème c’est le système de collecte qui pose d’énorme difficultés à la fois comportemental à cause des pratiques de certains qui déversent leurs ordures à même le sol et que les bacs restent vides, mais aussi du a la vétusté de ces lesdites bacs à ordures. Si le maire parvient à vaincre ce problème comme il a fait avec l’éclairage publique n’arrive n’aura rien à envier aux autres grandes villes mondiales

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here