PARTAGER

Les jeunes de Saint-Louis vont bientôt bénéficier du premier complexe sportif spécialisé dans la formation du rugby. L’Association Rugby French Flair (Rff), composée d’anciens joueurs internationaux professionnels, va construire l’infrastructure à Ndellé, localité située à 15 km de Saint-Louis, sous le couvert de l’Association des femmes du Nord (Afdn) qui porte le projet.

La pratique du rugby sera en effet bientôt une réalité dans le Nord et particulièrement à Ndellé où un complexe sera édifié. Selon Alexis Arnal Bass, représentant de la Fédération sénégalaise de rugby à la cérémonie officialisant le projet entre Rff et l’Association des femmes à laquelle ont pris part de nombreuses personnalités et plus de 300 enfants issus en général de familles défavorisées, est à l’initiative de Mouhamed Abass Dièye, ancien international sénégalais de rugby et ancien pensionnaire du Paris Université Club. Il s’agit, précise-t-il, de construire sur un site de 10 hectares, un complexe sportif composé d’un terrain de rugby dont les travaux de terrassement ont été confiés à la société Eiffage, d’un vestiaire, de locaux administratifs et d’un magasin. A côté de ce complexe qui occupera seulement quatre hectares pour la formation des enfants de la localité de Ndéllé, des activités agricoles seront menées sur les six hectares restants au profit de l’Association des femmes du Nord dirigée par Mme Ndèye Fatou Sall, mère de l’ancien international.
Quant à Thièry Barrack, membre et porte-parole du jour de l’Association Rugby French Flair, il a fait savoir que cette initiative de leur association s’inscrit dans la volonté de ses membres «de promouvoir le rugby et ses valeurs qui sont très proches des valeurs humaines et qui permettent d’apporter de la satisfaction dans les groupes pour valoriser de l’aide dans des pays comme le Sénégal». Il a souligné que l’association compte parmi ses membres de grands noms du rugby Français, parmi lesquels Yann Delaigue, Cédric Desbrosse, Franck Comba etc., qui au-delà des valeurs sportives apportent leur aide et leur soutien aux enfants en développant le rugby. Dans ce sens, Rugby French Flair a offert à l’Association des femmes un chèque de 3 millions de F Cfa, un cheval et une charrette pour faciliter le travail de la terre et participer à une opération de reboisement, en plus du complexe qui sera construit.
L’Association Rugby French Flair a vu le jour en 2010. A l’initiative d’un groupe d’amis, qui souhaitaient faire voyager les valeurs du rugby et ses vertus sociales vers «des enfants qui n’ont rien, ou si peu…». Elle compte aujourd’hui plus de 200 membres, tous bénévoles et unis pour la même cause à savoir «partager l’esprit du rugby au-delà des frontières». Parmi eux, plus d’une cinquantaine d’anciens internationaux qui utilisent leurs réseaux professionnels et médiatiques pour lever des fonds et collecter des équipements en France et dans les pays visités, destinés aux enfants vivant dans des quartiers défavorisés du monde par le biais d’associations qui sur le terrain s’occupent de ces enfants.
L’objectif final, selon les responsables de l’association, est de proposer à ces enfants, souvent orphelins, des valeurs et une activité face à la violence constituant leur cadre de vie (trafics, prostitution, recrutement dans des groupes armés, …), dans un contexte d’extrême pauvreté. Ces opérations sont menées en collaboration avec les responsables économiques, sportifs, politiques en France et à l’étranger, ainsi que la Diplomatie française.
Depuis la création de l’association, plusieurs milliers d’enfants aux 4 coins du monde ont ainsi pu être aidés socialement au travers des missions de l’association sur place et de la pratique du rugby. C’est le cas en Colombie, au Mexique, au Brésil, au Panama, à Madagascar, à Mayotte, à Cuba et au Sénégal qui ont accueilli une ou plusieurs fois les missions Rugby French Flair.
cndiongue@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here