PARTAGER

Après avoir dénoncée la «violation du Code électoral» sur la saisine du Conseil constitutionnel par le président de la République, la coalition Mankoo taxawu Senegaal a saisi à son tour, les 7 «Sages» du Conseil constitutionnel. Dans une lettre rendue publique, envoyée à Pape Oumar Sakho et ses collègues, l’opposition estime que «le Conseil constitutionnel est tenu de respecter la Constitution et le Code électoral et doit se déclarer incompétent pour examiner la demande d’avis du président de la République».
Malick Gackou et Cie déclare à l’attention des 7 «Sages», «en vertu de la séparation des pouvoirs et conformément à la Constitution et à la loi organique sur le Conseil constitutionnel, votre institution n’a pas la compétence pour voter la loi et ne peut se substituer au législateur pour modifier une loi adoptée par l’Assemblée nationale et promulguée par le président de la République». Dans ladite lettre, Mts  fait comprendre que «cette demande d’avis constitue une violation du Code électoral en ses articles L 53 aliéna 1er et L78 aliéna 1er qui sont des dispositions précises et claires, ne pouvant pas faire l’objet d’interprétation. En effet, il ressort des dispositions de l’article L53 aliéna 1er du Code électoral que ‘’la carte d’électeur est couplée à la carte d’identité biométrique Cedeao. Celle-ci fait office de carte d’électeur’’ et de l’article  L78 alinéa 1er du même code qu’’’à son entrée dans le bureau de vote, l’électeur doit présenter sa carte d’électeur’’».
msakine@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here