PARTAGER

C’est dans le hall de l’espace Mofou que le célèbre artiste malien, Salif Keïta, a reçu la presse pour parler de la soirée de gala de charité que sa fondation organise le 29 février au Diataland à l’occasion des 50 ans de sa carrière. Pour l’occasion, le cheval blanc de la musique mandingue était accompagné de la directrice de sa fondation, Nafissatou Bah. L’objectif était d’édifier l’opinion sur les activités de la fondation Salif Keïta. Selon la directrice, ces activités vont de la protection des albinos à la sensibilisation de la population et au plaidoyer auprès des autorités pour la prise charge des albinos.
La fondation Salif Keïta intervient aussi dans la distribution gratuite de crème solaire aux albinos et la prise en charge de traitements pour ceux d’entre eux qui ont le cancer. A la question de connaître la source du financement de la fondation, Nafissatou Bah précise que toutes les activités de la fondation ont été financées par Salif Keïta en personne. Et c’est justement pour lever des fonds afin de venir en aide davantage aux albinos et aux enfants en attente de transplantation cardiaque que l’artiste organise ce gala de charité. La totalité des bénéfices de l’événement sera reversée à la fondation.
Prenant la parole, Salif Keïta se dit fier de contribuer au bien-être de cette couche vulnérable de la société et déplore le manque d’accompagnement des autorités en réaction aux propos qu’il a tenus sur la politique française au Mali.
Malitime

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here