PARTAGER

La mairie de Saint-Louis a lancé ce week-end, une vaste opération de nettoiement pour améliorer le cadre de vie dans le périmètre communal. Cette opération, dans laquelle seront impliquées les populations, touchera les 33 quartiers de la ville avec pour principal objectif de faire de la Vieille ville une ville propre et une vitrine pour le reste du Sénégal.

Saint-Louis propre est un projet qui vise à redonner à la Vieille ville son lustre d’antan. «Cette opération a été mise en œuvre avec l’implication des populations pour aider la commune à mieux gérer les déchets et la question de l’insalubrité en général», révèle Mme Sène Fatou Diouf, adjointe au maire de Saint-Louis, chargée du Cadre de vie, de l’hygiène et de la voirie, qui présidait la cérémonie de lancement de l’opération «zéro déchet». Alors que le lancement devait se dérouler depuis le mois de janvier, il n’a été possible que ce week-end à cause de la survenue de la pandémie du Covid-19.
C’est un projet d’envergure pour une ville, qui doit retrouver son éclat d’antan. L’adjointe au maire, chargée de la voirie, souligne que «pour la mise en œuvre de cette opération, qui vise à aider la mairie à mieux assurer la gestion des déchets pour faire de Saint-Louis une ville propre et une vitrine pour le Sénégal, des débats contradictoires seront organisés dans chaque zone, les 33 quartiers que compte la ville étant divisés en zone». Elle dit : «Ces débats dont le premier a été organisé dans la zone de Léona, Eaux Claires, Dia­maguène permettront, selon Fatou Diouf, de sensibiliser les populations sur les enjeux du programme mais aussi de recueillir leurs préoccupations et propositions pour trouver des solutions dans l’inclusion aux problèmes liés à la gestion des déchets.»
Par ailleurs, la ville de Saint-Louis parie sur des opérations de «Set-Setal» pour rendre le cadre de vie salubre avec l’appui des services techniques municipaux, du Service des eaux et forêts et de l’Unité de gestion des déchets (Ucg). Il y a aussi un investissement sur des espaces verts, qui manquent terriblement à Saint-Louis. «Après ces opérations de nettoiement des quartiers, il est prévu, selon Fatou Diouf, de remplacer les dépôts d’ordures par des espaces verts. Ainsi chaque dépotoir d’ordures sera à terme remplacé par un espace vert, ce qui contribuera à améliorer considérablement le cadre de vie dans la commune.» Ces ambitions ne sont possibles que grâce à l’investissement des populations. «Les populations, qui décideront de prendre elles-mêmes en charge le nettoiement de leurs localités par des opérations de «Set-Setal» ou par leur implication dans la gestion des ordures, seront accompagnées par la commune qui s’est engagée à leur fournir tout le matériel dont elles auront besoin mais aussi des produits d’hygiène», souligne l’adjointe au maire chargée du cadre de vie.
En écho, le directeur des Services techniques municipaux, bras technique du programme «Zéro déchet», insiste sur l’importance de ce projet. «La commune a acquis une poly-bennes, des tractopelles et des bennes-tasseuses pour armer le service de nettoiement. D‘ici la fin de l’année, d’autres matériels seront acquis par la commune pour participer davantage à l’effort de guerre», annonce Ali Sine. Depuis plusieurs semaines, la commune de Saint-Louis ne cesse de multiplier les opérations de nettoiement des points sensibles de la ville avec l’appui de l’Ucg. Pour mieux impliquer les populations dans la gestion des ordures et en assurer une bonne collecte, elle a également initié une opération de distribution de plus de 25 mille poubelles. Cette opération, dénommée «un ménage, une poubelle», permettra de doter toutes les familles saint-louisiennes au moins d’une poubelle. Ce qui est déjà une avancée…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here