PARTAGER

Un petit communiqué laconique de la Présidence a ponctué hier la disparition de Samir Amin. Et la radio Rfi a été beaucoup plus prolixe sur cette mort et ses possibles implications que les médias sénégalais, privés et publics confondus. Pourtant, Samir Amin n’a-t-il pas passé près de 50 ans au Sénégal et n’aurait-il pas mérité un hommage plus conséquent par rapport à ce qu’il a fait pour nous, ce qu’il a représenté pour ce continent, et l’aura qu’il a donnée au Sénégal en venant y fixer ses bases ? Est-ce sa nationalité qui est à la base de ces ratés ? Ou tout simplement notre indécrottable incapacité à reconnaître la valeur de nos grands hommes ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here