PARTAGER

Coup de tonnerre à l’issue de la réunion lundi soir du Cng de lutte, avec des sanctions sévères prises contre les arbitres. L’un d’eux, Sitor Ndour, prend cher avec une radiation à vie. Réaction.

Le célèbre arbitre des arènes, Sitor Ndour, par ailleurs professeur d’Eps, a été radié à vie par le Cng de lutte après une grève. L’information est donnée hier par le journal Sunu Lamb.
Joint par Seneweb, Sitor Ndour se dit déçu. «C’est une déception totale pour nous parce que qu’on fait partie des gens qui ont hissé très haut la lutte sénégalaise. Les membres du Cng devaient agir autrement que de prendre cette décision», s’offusque-t-il. Avant de poursuivre : «C’est honteux mais peut-être c’est ce qu’ils avaient envie de faire. Ça prouve qu’ils sont limités en prenant cette décision. Mais cela ne nous surprend pas parce que le président de la Commission du règlement et de la discipline, en l’occurrence Babacar Diouf, alors qu’on était en réunion, il a appelé depuis les Etats-Unis pour donner son avis sur les personnes qu’il devait entendre à savoir Babacar, Dramé, Malick et moi.»

«Le Cng devait nous entendre… »
Selon Sitor Ndour, «Babacar Diouf devait nous entendre, mais il avait déjà pris une décision. Il avait dit ce jour-là que Sitor Ndour, de toute façon, est déjà éliminé».
Radié à vie, l’arbitre est très remonté contre le président du Cng, le Dr Alioune Sarr. Selon le professeur d’Eps, il ne peut pas concevoir comment une personne morale d’une structure peut prendre une telle décision sans pour autant écouter les concernés.
«Un jour, en réunion, j’avais évoqué la raison de notre grève. Et cela fait des années que je leur dis la même chose. Je lui ai carrément dit qu’on allait en grève. Après cela, Babacar Diouf m’a interpellé en me disant : ‘’Sitor, je ne vous le conseille pas et que si vous décidez d’appliquer cette grève, que vous preniez vos dispositions.» Et je pense que cela était une menace», regrette-t-il.
«Le ministre Matar Ba a eu une attitude plus responsable»
Sitor Ndour affirme que le président Alioune Sarr «n’a jamais essayé de se concerter avec eux pour trouver une solution au problème. Au contraire, il a préféré sanctionner», regrette-t-il.
S’agissant du ministre des Sports, Matar Ba, il pense qu’il a eu une attitude plus responsable. «Le ministre, quand il a eu écho des choses, m’a appelé en me donnant des recommandations. Mais je lui ai dit carrément ce qui nous arrange. C’est après qu’il m’a dit qu’il va appeler Alioune Sarr. Juste pour dire que le ministre, au moins, a pris ses responsabilités en nous appelant, contrairement au président Alioune Sarr.»
Sitor Ndour de prévenir qu’à la fin de leur réunion prévue ce mercredi, ils verront la méthode à adopter pour faire face à ce problème.
A noter que pour les autres sanctions, Malick Ngom et Babacar Diop sont suspendus 5 ans, alors que Aboubacry Dramé prend 2 ans.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here