PARTAGER

Les objectifs fixés ont largement été dépassés pour la phase d’expérimentation de branchement en eau initiée à Sangalkam entre le 15 février et le 31 mai 2017. «Il s’agissait de ramener les délais réglementaires, depuis le paiement jusqu’au branchement, de 15 à 10 jours», a expliqué le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, en ce qui concerne son département dans la revue «Approche à résultats rapides». «Au bout des 100 jours, l’équipe a réalisé d’excellents résultats avec 2 000 branchements sociaux et 200 branchements ordinaires», s’est réjoui M. Faye, annonçant devoir «dupliquer ces résultats vers d’autres zones». «L’allègement des délais de raccordement à l’eau constitue une bonne opportunité, non seulement pour améliorer la performance administrative de nos services d’eau, mais également pour atteindre l’accès universel», a ajouté le ministre en charge de l’Hydrau­lique tout en magnifiant l’initiative co-portée avec le ministère du Renouveau urbain, du cadre de vie et de l’habitat. «Les résultats que nous avons obtenus attestent de l’atteinte des objectifs fixés dans les deux initiatives», a estimé de son côté Diène Farba Sarr dont le département avait en charge les autorisations de lotir dans cette même zone. «En ce qui concerne la demande d’autorisation de lotir, je ne ménagerai aucun effort pour pérenniser les acquis», a-t-il assuré dans son allocution de clôture de l’Initiative à résultats rapides (Irr). Pour autant, M. Sarr a prôné «le renforcement des moyens humains et matériels dans les administrations, la mise en œuvre d’un plan de communication efficace et la dématérialisation des procédures pour plus de diligence et de qualité dans le service rendu aux citoyens». Ce qui va déboucher sur de meilleures performances dans ce domaine.

abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here