PARTAGER

Le manque de qualification professionnelle des travailleurs «impacte négativement la croissance économique du Sénégal», estime Sanoussi Diakité, directeur général de l’Office national de formation professionnelle (Onpf). «La qualification professionnelle est l’enjeu majeur dans notre pays. C’est la productivité du travail qui commande la croissance économique qui est très faible dans notre pays. Parce que la main-d’œuvre n’est pas qualifiée», regrette le patron de l’Onfp qui renseigne que «les travailleurs qualifiés au Sénégal ne représentent que 6% de la population». Soulignant que «la mauvaise qualité des produits tient au défaut de qualification des travailleurs», M. Diakité soutient «qu’il est important d’agir sur la qualification» ; d‘où la pertinence de la formation destinée à renforcer la capacité de 20 membres du personnel permanent du Saemss-Cusems et assurée par l’Office national de formation professionnelle (Onpf). Après dix jours de formation qui ont nécessité un budget de 10 millions F Cfa, ces travailleurs permanents ont reçu hier leurs attestations. Cette session de formation permettra à l’action de l’organisation syndicale «d’être mieux perçue par les autorités étatiques», promet M. Diakité. Souhaitant que cette formation soit élargie aux autres structures syndicales, Saourou Sène, secrétaire national du Saems-Cusems, reconnaît que cette formation a été «un plus pour ceux qui en ont bénéficié». «Nos réunions tiraient en longueur. Mais depuis qu’ils sont revenus de cette formation, elles sont beaucoup plus courtes et mieux organisées», témoigne-t-il.
ambodji@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here