PARTAGER

La Coalition gagnante/Wattù Senegaal compte se faire entendre devant les grilles du Palais présidentiel, si le jet privé de Wade n’obtient l’autorisation d’atterrir aujourd’hui.

Les leaders de la Coalition gagnante/Wattù Senegaal menacent de marcher devant le Palais présidentiel, si le jet privé de leur tête de liste nationale en provenance de Paris ne reçoit pas l’autorisation d’atterrir à l’aéroport Léopold Senghor cette après-midi. Depuis vendredi, le Pds et ses alliés avaient averti contre un éventuel «sabotage» des autorités. Le Directeur général des Ads avait démenti ces accusations, assurant que l’Anacim n’avait reçu aucune demande en ce sens. Mais Wattù senegaal insiste : «La demande a été reçue à 6 heures 30 minutes le samedi matin. Aujour­d’hui, nous avons fait un rappel. A cette heure-ci, nous n’avons pas reçu de réponse. Généra­lement, après une heure, les demandes sont traitées.» Cette coalition de l’opposition menace de se faire entendre : «On veut qu’on accorde l’autorisation au Président Wade. Si le Président Macky Sall donne l’ordre à l’Anacim de ne pas autoriser l’atterrissage de l’avion, nous allons manifester devant le Palais présidentiel», avertit le Secrétaire général adjoint du Pds. «Le propriétaire de l’avion va faire un rappel demain (aujourd’hui) pour disposer enfin de cette autorisation d’atterrissage. Et le Président Wade devrait atterrir à 15 heures 30 minutes», a dit Oumar Sarr.
Wattù senegaal a exhorté ses militants à prendre d’assaut les rues de Dakar à partir de 9 h, promettant que «le Président Macky Sall a déjà perdu les élections». Une fois au Sénégal, Abdoulaye Wade entamera sa campagne mardi, à Touba, suivi d’un meeting le lendemain à Mbacké. Ensuite, informe Oumar Sarr, il fera le tour des autres foyers religieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here