PARTAGER

C’était l’apothéose hier au stade Léopold Senghor. Fête ne pouvait être plus belle, avec la victoire sans bavure de l’Equipe nationale face aux Bafana Bafana. Même le couac du courant d’avant-match a été vite oublié. Les exploits des Lions nous ont évité de vivre une nuit noire, sans qu’on en connaisse le véritable responsable. Dès hier, le jeu de pointer le doigt avait commencé. La Senelec a accusé la direction du stade, qui a rappelé les courts-circuits passés de la société d’électricité. Mais, avec la victoire, on pardonne même aux plus défaillants. Viva Rossya 2018 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here