PARTAGER

Dans le cadre de la campagne de sensibilisation contre les cancers du col de l’utérus et du sein, l’Amicale des femmes de Limak Aibd Summa (Aflas), en partenariat avec la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca), a organisé hier avec toutes les femmes de la plateforme aéroportuaire, une journée de sensibilisation sur les cancers du col de l’utérus et du sein. A l’occasion, l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) a été illuminé en rose durant toute la soirée.

Pour marquer Octobre rose, un mois dédié à la lutte contre les cancers du col de l’utérus et du sein, l’aérogare principale de l’Aéroport international Blaise Diagne (Aibd) s’est mise en rose durant toute la soirée d’hier. Et c’est pour interpeller et sensibiliser les passagers et le personnel sur ces cancers. Une initiative de l’Amicale des femmes de Limak Aibd Summa (Aflas), en partenariat avec la Ligue sénégalaise de lutte contre le cancer (Lisca). Une première en Afrique bien appréciée par la présidente de la Lisca, Dr Fatma Guenoune, qui pense que c’est «une action qui marque de manière très forte le soutien de Las dans la campagne d’Octobre rose». Egalement, pense-t-elle, «avec l’illumination de l’Aibd à la couleur rose, Las sensibilise non seulement les Sénégalais mais toutes les nationalités qui voyagent à l’Aidb. Il montre à la face du monde son engagement dans la lutte contre le cancer». Au-delà, Mme Guenoune a salué l’engagement des populations dans le cadre de la campagne d’Octobre rose. «Cette année, c’est notre dixième anniversaire et avant même le mois d’octobre des personnes s’intéressent aux activités de la Lisca. Et là nous sommes à environ 1500 bons de mammographie distribués.» Pour dire, selon la présidente de la Lisca, «il y a de l’engouement et c’est important». Egalement, ajoute-t-elle, «nous faisons beaucoup de sensibilisation pour lever ce tabou mais aussi pour pousser les populations à adhérer à cette campagne». Et de se réjouir : «Nous sommes satisfaits.» Surtout que, fera-t-elle noter, «le gouvernement du Sénégal est très engagé aux côtés de la Lisca et les populations atteintes de cette maladie. Et le président de la République est notre premier soutien. Et là il a soutenu les femmes qui ont des cancers gynécologiques en rendant la chimiothérapie gratuite». Toutefois, elle n’a pas manqué de signaler des difficultés notés dans la lutte contre le cancer, notamment «la formation des médecins, mais aussi la nécessité de doter les malades du cancer d’une maison de vie pour leur prise en charge». Pour sa part, le Directeur général de Las, Xavier Mary, qui a remis un chèque d’un million de F Cfa à la Lisca, soutient avoir «adhéré à l’action de la Lisca pour le bien-être et la santé de nos employés». Il explique : «Nous avons de nombreuses femmes qui travaillent sur l’aéroport. Las à une force féminine en son sein. Et nous voulons absolument que les personnes qui travaillent sur l’aéroport mais aussi les villages et les territoires autour de l’aéroport soient sensibilisés à cette situation.» Car à l’en croire, «il est important pour nous que les gens autour de l’aéroport et ceux qui travaillent connaissent et puissent ensuite se dépister si nécessaire. L’important pour nous est qu’il y ait moins de personnes victimes de ce fléau». Mieux, ajoute-t-il, «l’aérogare de l’Aibd a été illuminée en rose pour montrer notre engagement et notre soutien d’une part mais aussi sensibiliser les passagers et le personnel à se demander pourquoi ce bâtiment est rose aujourd’hui d’autre part. Et le buzz que cela va créer va pousser les gens à des actions de dépistage et de sensibilisation». Au-delà de l’illumination, Xavier Mary promet que Las va faire des actions concrètes dans la lutte contre le cancer. Dans ce cadre, il promet d’étudier «la possibilité de faire une crèche au niveau de l’aéroport de manière à pouvoir apporter du bien-être aux jeunes mamans à pouvoir allaiter leurs enfants. Car c’est très important dans la lutte contre le cancer. Et puis avec notre service médical nous allons voir de quelle manière on peut rendre un peu plus systématiques le dépistage, la palpation et les frottis, etc.».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here