PARTAGER

Le Khalife général de la famille Ndiéguène, Serigne Mounirou Ndiéguène, a présidé, ce samedi, la pose de la première pierre d’un poste de santé de Keur Mame El Hadji Baro Ndiéguène. Une infrastructure entièrement financée par un enfant du quartier, le directeur général de la Société africaine de raffinage (Sar) Oumar Diop.

L’association «Les amis de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène» vient de franchir un nouveau pas dans ses interventions en faveur de la santé. En effet, elle a procédé ce samedi 25 mars 2017 à la pose de la première pierre d’un poste de santé d’un coût de 81 millions dans le quartier religieux de Keur Mame El Hadji Baro Ndiéguène. Une réalisation qui vient s’ajouter à ses traditionnelles actions sociales en faveur de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène. Ce poste de santé financé par le directeur de la Société africaine de raffinage (Sar) Oumar Diop a été vivement apprécié par Dr El Hadji Malick Ndiaye, médecin-chef de région qui soutient que «c’est un grand geste pour la population de Keur Mame El Hadji». Selon Docteur Ndiaye, cette structure évitera à la population de Keur Mame El Hadji de se rendre aux postes environnants. A savoir ceux des quartiers Médina Fall et Randoulène pour bénéficier de soins de santé de qualité. «Ce poste est une nécessité pour Keur Mame El Hadji parce que c’est un quartier qui est très grand avec une population importante mais malheureusement un peu desservie par rapport aux structures de santé. Et nous pensons que la construction de ce poste de santé permettra de desservir toute la population de ce quartier en matière de santé.» Aussi et de poursuivre, le médecin- chef de région, «ce poste de santé rentre également dans le cadre de la couverture maladie universelle c’est-à-dire l’accès de toutes les populations aux structures de santé principalement pour les femmes et les enfants. C’est une grande opportunité», dit Dr Ndiaye, qui promet de mettre toutes les ressources humaines requises à la disposition de ce poste de santé pour des soins de qualité. Le directeur général de la Sar, par ailleurs responsable politique de l’Apr à Thiès, et conseiller municipal, qui a entièrement financé ce poste s’est dit ouvert à toutes les bonnes volontés qui voudraient bien participer à ce geste de portée sociale. Oumar Diop espère que dans un délai de 18 mois, les travaux seront entièrement terminés et l’infrastructure livrée aux populations. «Je suis un enfant du quartier de Keur Mame El Hadji. Et donc tout ce que j’ai dans la vie je vais le partager avec mes parents. Nous sommes conscients que dans le domaine de la santé l’Etat ne peut pas tout faire nous sommes donc obligés de venir en appoint et de tout faire pour mettre les populations dans de très bonnes conditions». Pour sa part, le président de l’association «Les amis de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène de Thiès» Fadel Ndiéguène a estimé «qu’en plus de servir les populations, ce poste permettra d’assurer la prise en charge sanitaire des pèlerins lors des célébrations du Maouloud». Il a par ailleurs lancé un appel à toutes les bonnes volontés pour soutenir l’association dans l’équipement de ce poste de santé qui va polariser 12 000 habitants.

nfniang@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here