PARTAGER

La région africaine de l’Oms marche vers la fin de l’histoire de la poliovirus sauvage. Si les pays maintiennent le cap et redoublent d’efforts, on s’achemine bientôt vers la fin de cette maladie en Afrique. Car sur les 47 pays de la région, 40 dont le Sénégal ont obtenu le statut de pays libre de polio. Seul l’Etat du Borno au Nigeria et quelques endroits sont encore à surveiller.

Le compte-à-rebours pour l’éradication de la poliomyélite a commencé en Afrique. Ce sont là les assurances de la présidente de la Commission régionale de certification pour l’éradication de la poliomyélite en Afrique (Crca), le professeur Rose Gana Fomban Leke. Le Dr Lucile Imboua, représentant résident de l’Oms, appuie ses propos et parle de 32 mois sans le poliovirus sauvage dans le continent. Au total, souligne le professeur Rose Gana Fomban Leke, «40 pays sur les 47 de la région africaine de l’Oms ont présenté avec succès leurs documentations complètes qui ont été acceptées par la Commission».
Toutefois, précise Mme Leke, ces pays malgré leurs bonnes performances devront renforcer la surveillance et la vaccination de routine pour se prémunir définitivement de cette maladie et éviter ainsi de compromettre les efforts jusque-là fournis. «Nous espérons que l’Afrique sera la 5ème région à avoir la certification puisque, révèle Mme Leke, 4 régions sont déjà certifiées.»
Revenant sur la certification, elle explique les raisons qui retardent encore l’échéance. Et pour la présidente de la Crca, ce sont les Etats comme Borno au Nigeria et quelques endroits où le virus circule encore. Mais rassure-t-elle, «les recherches continuent. Les gens travaillent et c’est pour cette raison qu’on ne peut pas dire qu’il n’y a pas de poliovirus sauvage en Afrique». «On ne peut pas non plus donner une date pour la certification car la commission doit être certaine avant de le faire», fait-elle savoir.

Le Sénégal libre de la polio depuis 2004
Le Sénégal peut néanmoins se satisfaire de sa situation épidémiologique concernant la polio. Le dernier cas de poliovirus sauvage autochtone isolé dans notre pays remonte à 1998, annonce Alassane Mbengue, le Secrétaire général du ministère de la Santé et de l’action sociale. Même si en 2010, fait-il savoir, notre pays a connu une résurgence de cas de poliovirus sauvage qui ont été vite maîtrisés en un temps très court. D’ailleurs, le Sénégal fait partie des 40 pays qui ont vu leurs dossiers acceptés par l’Oms.
La lutte pour mettre le poliovirus hors du continent continue. C’est ce qui explique la tenue de cette réunion de cinq jours à Dakar. L’objectif de la Com­mission régionale pour la certification de l’éradication de la poliomyélite en Afrique sera de s’informer des progrès réalisés dans la zone Afrique. La commission va se pencher particulièrement sur la Guinée-Bissau qui va présenter son dossier pour la certification. La commission va également entendre les autres pays. «Ils vont nous dire la situation de la lutte dans leurs pays, notamment la surveillance, la vaccination de routine surtout dans les pays où il y a une insécurité. Ce qui se passe présentement dans l’Etat de Borno», indique la présidente de la Crca.
Poursuivant son propos, elle raconte la situation de cet Etat : «La dernière fois, on nous disait qu’il y avait plus de 400 mille enfants que la vaccination n’arrivait à atteindre à Borno et ce chiffre a été réduit à 70 mille. Espérons que le Nigeria nous revienne aujourd’hui avec plus de progrès au cours de cette réunion», souhaite Gana Fomban Leke. Elle a, en outre, plaidé en faveur d’un engagement politique continu pour l’éradication de cette maladie.
ndieng@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here